Accessoires et autres,  Réalisations,  Réalisations Couture

Sac Céleste, en jacquard émeraude

J’adore mon sac à dos roll-top, en bleu nuit Sahara mais à l’usage, je dois bien reconnaitre qu’il s’avère peu pratique à l’utilisation quotidienne. Pour prendre quelque chose à l’intérieur, il faut défaire les deux mousquetons, puis la fermeture éclair, puis relever le haut, et enfin on accède à l’intérieur. Et là, nouvel écueil : avec le haut replié, le sac est de taille habituelle, mais déplié et ouvert, il est très profond ! Bref, j’ai donc eu envie de me coudre un autre sac, plus facile au quotidien. J’avais acheté il y a quelques mois le modèle Céleste de Dodynette et un tissu que j’avais repéré il y a un moment sur La Mercerie des créateurs était de nouveau disponible. C’était le bon moment.

Sac Céleste jacquard émeraude

La réalisation

Le modèle

Le sac Céleste est un sac portée à l’épaule par une bandoulière, avec une poche bohème intérieure je ne sais pas trop bien ce que cela veut dire ; ici c’est une poche plaquée, avec le tissu accent plaqué dessus), une autre poche plaquée intérieure (que j’ai compartimenté en deux) et une zippée extérieure sur l’avant du sac.

Il n’y a pas de difficultés majeures dans la réalisation. Le seul point technique à passer, c’est l’assemblage de matières différentes : du jacquard, tissu épais mais lâche et souple, avec du simili cuir. L’intérieur est réalisé dans mon sergé écru Serena fétiche. De-ci delà, il y a des touches accentuées avec une toile de lin lamé argent et un galon en simili cuir argent. Pour le choix des tissus et de leur agencement, j’ai suivi les indications de Dodynette, j’ai juste changé les couleurs choisies : jacquard, simili, toile lamé, sergé intérieur et détails (biais et galon).

La couture

Je n’ai pas entoilé le simili cuir et j’ai mis l’entoilage préconisé sur le jacquard : du G700. À l’usage, je me rends compte que j’aurais dû suivre mon instinct : le sac s’affaisse, posé mais aussi en position portée. J’aurais dû entoiler plus ferme, avec pourquoi pas du Decovil, mais au moins un intissé rigide, sur l’ensemble du tissu extérieur, simili et jacquard.

Le jacquard doit impérativement être surfilé ou surjeté, à moins de vouloir pester tout du long… C’est un tissu qui s’effiloche énormément. Au point de manger la marge de couture si on manipule longuement les pièces.

Le cahier technique est bien expliquée, on est pris par la main. Tout est détaillé : le matériel (très exhaustif), les étapes en photos… J’en suis très satisfaite, je recommande.

Mes ajustements

J’ai fait le choix de doubler entièrement la sangle en coton (double épaisseur de sangle), afin de rigidifier un peu (c’est quelque chose qui ne me plait pas sur mon sac à dos, avec simple épaisseur de sangle). La sangle coton, c’est très agréable à porter, mais c’est très souple. En revanche, le cahier technique ne fait pas faire de sangle réglable. J’aurais dû le faire, en utilisant par exemple le tuto de la sacoche Jive. Surtout que j’avais assez en longueur de sangle.

Deuxième modification par rapport au patron : j’ai fait la finition de la poche plaquée avec le biais argent, comme pour la poche bohème. Sans le biais, ça me faisait bizarre. Il n’y a pas de finition particulière sur le haut de la poche : ça semblait très nu par rapport à la poche bohème. Avec la finition au biais, ça fait le lien avec l’autre poche.

Une erreur ?

Je me suis rapidement rendue compte qu’il me manquait 2 cm sur le panneau avant par rapport au panneau arrière. C’est bien sur ce panneau avant qu’il y a erreur. Est-ce que j’ai mal coupé mes pièces ? Est-ce que c’est la réalisation de la poche passepoilée ? Cette erreur là n’est pas grave, j’ai simplement recoupé le haut du panneau arrière pour que ça s’accorde. En revanche, j’ai oublié de le faire sur les deux panneaux du tissu intérieur, ça c’est une vraie erreur de ma part. Le sac intérieur est donc trop grand, le tissu flotte dans le fond.

Comme il manque 2 cm en hauteur, les deux poches plaquées intérieures sont positionnées trop haut par rapport à l’ouverture du sac. Dommage, car ça les rend difficiles à utiliser.

En photos

Quelques infos pratiques

  • Fournitures et investissement financier : 49,52 €
[/su_list]
  • Tissu jacquard Lalique Émeraude – 40 cm à 15,90 € / m : 6,36 €
  • Tissu toile écru lurex argent – 30 cm à 17,90 € / m : 5,37 €
  • Galon simili cuir, mini, couleur argent – 2 m à 1,79 € / m : 3,58 €
  • Biais lurex Gun – 1 m à 1,39 € / m : 1,39 €
  • Bouclerie :
    • anneau métal brisé nickel 10 mm : 0,13 €
    • 2 anneaux métal design 50 mm : 5,04 €
    • tirette zip métal nickel : 1,29 €
  • Fermeture à glissière métal 35 cm : 3,37 €
  • Fermeture à glissière métal 20 cm : 2,90 €
  • Sangle coton canard – 3 m à 2,00 € / m : 6,00 €
  • Thermocollant G700 – 130 cm à 9,30 € / m : 12,09 €
  • Patron Sac Céleste : 2 € (opération Makerist.com)

Toutes les fournitures viennent de la Mercerie des créateurs, sauf le simili-cuir, reste d’un autre projet. Cette boutique est vraiment du bonheur pour coudre les accessoires.

  • Cout réel estimé : environ 53 €
[/su_list]
  • Tout le tissu jacquard Lalique émeraude, il ne reste rien : 6,36 €
  • Seulement la moitié de la laize de lin lamé (puisque c’était du 280 cm) : 2,69 €
  • Simili-cuir Keria, coloris canard – un tiers de laize en 60 cm : 2 €
  • Sergé Serena écru – 40 cm : 4,40 €
  • Tout le biais argent : 1,39 €
  • Galon de simili-cuir – 125 cm : 2,24 €
  • Sangle coton – 1,80 m : 3,60 €
  • Les zips : 6,27 €
  • Bouclerie : 6,46 €
  • Thermocollant G700 – les 130 cm : 12,09 €
  • Fil Gütermann 870 (reste de la bobine achetée pour ma jupe Ambrosia) : 2,50 €
  • Fournitures diverses – fils pour surjeter : 1 €
  • Patron Céleste : 2 €

Ça fait tout de même un sac cher à réaliser…

  • Temps de confection : 1 grosse journée

Alors, verdict ?

Une petite déception ?

Que le sac se tienne mal me déçoit un peu. J’aime bien que mes sacs soient rigides.

J’ai eu quelques difficultés sur la poche passepoilée en simili-cuir extérieur. À ma décharge, il faisait très chaud, le simili était donc très souple. Le tissu a un peu gondolé à la couture. Rien de dramatique, mais sur du simili-cuir, ça ne pardonne pas.

Finalement ?

Le tissu jacquard est magnifique. L’association avec le simili-cuir est superbe. Il y a plein de petits détails (le galon cuir, le biais, le lin lamé). C’est un modèle bien réfléchi et bien fini.

C’est un très beau sac.

Alors pourquoi je reste un peu sur ma faim ? Le sac me plait beaucoup, mais il y a un petit quelque chose…

2 commentaires

  • valenebricabrac

    J’aime beaucoup le modèle et les couleurs choisies. Mais j’ai abandonné la réalisation de sac de ce type parce qu’on n’arrive jamais à se procurer des tissus aussi performants que pour les produits qu’on trouve dans le commerce. Les tissus n’ont pas la même rigidité, sont plus épais et plus lourd. Pareil pour les porte-feuilles.

  • Enge

    Même si on trouvait les tissus comme dans le commerce, nos machines ne les passeraient pas…
    Ceci dit, tu vas voir dans quelques jours, qu’avec l’entoilage approprié, on s’approche quand même de la solidité du commerce 🙂 (teasing !).

Envie de laisser un commentaire ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :