Tapis de couture pour ma machine à coudre

Je continue la confection des ouvrages « débutant » avec cette fois-ci un tapis de couture pour machine à coudre. Plutôt deux d’ailleurs. Le premier a tout juste eu le temps d’être essayé sur une trousse qu’il a trouvé acquéreur…

Tapis de couture
La deuxième version du tapis de couture

La réalisation du tapis de couture

Rien de bien compliqué dans cet ouvrage : il s’agit uniquement de lignes de couture droites et de deux panneaux avec une face extérieure et une face doublure. Il suffit donc de coudre deux panneaux, de les retourner et de les assembler.

Les deux seuls points à réfléchir sont la taille du rabat avec les poches (hauteur du rabat pour ne pas être gêné au niveau des jambes – par rapport à la hauteur de la chaise et de la table – et nombre de poches) ; ainsi que le choix de piquer les poches à la fin de l’ouvrage (et donc de piquer y compris de façon visible sur la face inférieure du tapis) ou uniquement sur le panneau extérieur avant couture (pour rendre les coutures des poches invisibles sur la face inférieure).

La hauteur du rabat

Pour ma première version, j’avais opté une hauteur de 13 cm (qui faisait en fait plutôt 14 cm car l’assemblage n’était pas strictement au bord). Finalement, c’était un peu haut. Pas de beaucoup, mais suffisant pour que ça me gêne. Et puis surtout, c’était trop haut pour ce que je voulais mettre dans les poches : les outils y disparaissaient. C’était peu pratique pour les piocher dedans.

Pour la deuxième version, j’ai opté pour une hauteur de rabat / de poches de 10 cm. C’est nettement mieux. Je ne suis plus gênée au niveau des jambes et mes outils dépassent de la poche, c’est plus facile pour les attraper.

Le nombre de poches

Chacun fait comme il veut / comme il a besoin.

J’en voulais 4. Pas tant que j’ai tant de trucs à y mettre (d’ailleurs ça se voit sur la photo), mais je ne voulais pas des poches trop larges où les objets finissent par glisser au fond.

Sur ma première version, les poches sont ultra-classiques, avec ouverture sur le haut. Résultat, ma paire de ciseaux me gênait au niveau du bras droit (qui tapait dedans). Donc sur la deuxième version, la poche de droite est en fait coupée en deux dans la diagonale (disons plutôt oblique), avec une ouverture sur le haut pour la poche supérieure et une ouverture à droite pour la poche inférieure, celle qui accueille la paire de ciseaux. J’ai déterminé la ligne de couture de façon à laisser assez d’aisance à la paire de ciseaux, tout en étant suffisamment resserrée pour qu’elle soit maintenue. Beaucoup mieux ! La paire ne tombe pas, elle ne me cogne pas le bras. Et la poche supérieure est nickel pour mon mètre ruban qui ne se perd plus au fond d’une poche haute.

Cela donne ça :

La piqure des poches

J’ai choisi de piquer l’ensemble du panneau (face avant et face arrière, après assemblage complet du panneau) : ainsi les lignes de couture des poches assurent un maintien ensemble des deux tissus avant et doublure. ça évite la déformation et que les deux panneaux glissent l’un contre l’autre.

Les lignes de piqure se voient donc. Sur l’envers du tapis…

La confection

J’ai entoilé le panneau supérieure (visible, en cretonne enduite) avec un thermocollant molleton, en laissant les marges de couture sans entoilage). Et j’ai entoilé le coupon pour les poches avec un thermocollant non tissé moyen.

Les deux panneaux ont été réalisés de façon indépendante : cousus sur l’envers puis retournés et terminés par une couture de propreté sur tout le tour (ce qui ferme en plus la couture de base).

Puis le panneau du rabat à poche a été cousu appliqué sur la face supérieure du tapis. Et terminé par les piqures pour les poches.

Ultra-simple.

Le tapis de couture en photos

Une petite série de photos des deux versions :

Quelques infos pratiques

  • Fournitures et investissement financier : 14,30 €

Achats « plus ou moins » dédiés (disons que j’ai acheté parce que ça me plaisait) :

  • Cretonne enduite Éventail doré – 1 m à 14,30 €/m (métrage d’ameublement) : 14,30 €

Déjà en stock :

  • Sergé Séréna écru
  • Fil écru

  • Cout réel estimé : environ 10,25 €
  • Panneau 55 x 48 cm de cretonne enduite et un rectangle de 55 x 10 cm : 3,5 €
  • Panneau 55 x 48 cm de sergé écru et un rectangle de 55 x 10 cm – 10,99 €/m : 2,5 € €
  • Coupon d’entoilage molleton (53 x 46) – 7,49 €/m : 3,75 €
  • Coupon d’entoilage moyen (53 x 10 cm) – 3,50 €/m : 0,50 €

  • Dimensions : 53 cm de longueur sur 46 cm de largeur

Avec un rabat à poche de 10,5 cm de haut (petit retour décoratif de la doublure sur l’avant) sur la largeur.

  • Temps de confection : 3 heures

Essentiellement parce que j’étais fatiguée :

J’ai donc mis en vitesse lente sur la machine pour assurer des lignes bien droites. J’ai aussi pris mon temps pour faire des découpes bien à l’équerre.

Et surtout parce que justement fatiguée, j’ai fait et défait 3 fois au niveau de la poche sur le côté pour la paire de ciseaux. Pas parce que ce que je faisais était mal fait. Non, juste parce que je me rendais compte après coup que je n’avais pas fait ce que j’avais décidé de faire (genre, j’ai cousu le côté droit du rabat des poches, en oubliant que je voulais laisser une ouverture).

Petit retour sur ouvrage

Attention, ça glisse (enfin, plus exactement ma mère trouve que ça glisse). Mais comme moi, de toute façon, je pose le tout sur mon sous-main anti-dérapant en silicone (ça protège la table et ça absorbe un peu les vibrations), ça ne bouge pas. Mais c’est à prévoir.

Côté praticité, c’est adopté : je n’ai plus ma boite à couture à côté de moi. Je prends simplement les outils que j’utilise en permanence et je les mets dans les poches, puis je range la boite. ça libère l’espace autour. Et surtout, je ne cherche plus mon découd-vite ou ma paire de ciseaux de brodeuse.

Testé, approuvé, adopté… sur les cousettes de ce weekend : encore des trousses, une autre série de carrés démaquillants et un petit sac à chaussures.

Rendez-vous dans un prochain billet ?

Organisateur de sac, version 2 !

Oui, c’était mon weekend version 2:-D ! Après la nouvelle housse pour ma tablette, c’est à un deuxième organisateur de sac que je me suis attaquée, pour améliorer mon premier.

La réalisation

Cette fois-ci, ce n’était pas pour améliorer la confection / couture, car j’étais vraiment contente de mon premier ouvrage, mais pour changer 2 / 3 choses dans la conception. J’ai même gardé exactement les mêmes tissus. Et j’ai suivi une nouvelle fois le tuto Organisateur de sac de Karoline Création.

J’ai donc ajouté une pochette fermée par 2 scratchs, pour les fameuses petites choses à ranger avec discrétion 😉 : J’ai conçu une pochette exactement sur le même modèle que ma housse pour tablette (en ajustant le format évidemment). Je l’ai cousue en appliqué sur le pan qui devait devenir les poches extérieures. J’ai laissé le haut (ce qui est sous le rabat) non cousu, ce qui ajoute encore une poche derrière.

Pour la taille, j’ai allongé l’organisateur de 5 cm (bon au final, 6 cm aurait été mieux, dire que j’ai hésité…), ce qui me permet donc maintenant de ranger aussi mon étui à lunettes et ma brosse à cheveux.
D’origine, je n’ai pas changé la hauteur et la profondeur, mais comme cette fois-ci, je ne me suis pas trompée sur mes angles (4 cm x 3 cm et non pas 4,5 cm x 4 cm), l’organisateur est légèrement plus haut et moins large. Tout loge, avec aisance, donc pas de souci.

J’ai changé un peu l’entoilage : J’ai entoilé avec un thermocollant plus rigide les deux pans de structure (ceux qui supportent les pans des poches). En revanche, je n’ai pas entoilé les pans des poches, seulement la petite poche en appliqué avec un entoilage léger pour rigidifier le rabat. Cela ne perd pas en tenue, mais ça allège un peu l’ensemble en particulier en épaisseur.

En photos

Quelques infos pratiques

  • Investissement financier : aucun

Tout était déjà en stock.

  • Fournitures et cout réel estimé : 6,50 €
  • Cretonne imprimée Origami gris sur blanc – un gros tiers du coupon (il y a la pochette en plus) : 2,50 €
  • Cretonne imprimée Origami blanc sur gris – un tiers du coupon : 2 €
  • Entoilage tissé thermocollant lourd et rigide – la moitié restante du coupon de 1 m : 1,50 €
  • Une chute (27 cm x 20 cm)de thermocollant léger Vlieseline H200 (à 5,99 €/m) : 0,25 €
  • 1 scratch (coupé en deux, pour faire 2 attaches) : 0,25 €
  • Fil blanc

  • Dimensions :

Organisateur fini : Long 28 cm x Larg 8 cm x Haut 16 cm

Dimensions des coupons :

  • Coupons intérieurs (structure) : 2 coupons de 44 cm x 37 cm
  • Coupons des poches intérieure et extérieures : 4 coupons de 36 cm x 37 cm
  • Pochette à rabat : 22 cm x 27 cm (pour une pochette de 10 cm x 20 cm avec un rabat de 5 cm)

  • Temps de confection : 6 grosses heures

J’ai pris du temps pour faire les découpes (entre l’entoilage et la découpe, 2 bonnes heures). Je voulais avoir des coupons bien d’équerre pour introduire le moins d’erreurs possibles. Bon… même avec des coupons tracés au cordeau et toute la minutie que j’ai pu y mettre, à la fin mes deux coupons de structure étaient assemblés de guingois 🙁 (mais mes poches sont bien ajustées en face les unes des autres !). Donc, c’est au niveau de mon assemblage et de ma couture que ça pêche.

Et puis, je surfile tout, donc ça prend aussi du temps. Est-ce bien utile ? je n’aime pas que ça s’effiloche quand je couds, mais bon…

Alors ? V1 ou V2 ?

Version 2, sans hésitation !

Côté couture et travail, je suis aussi contente de l’un comme de l’autre. Mais la V2 est ce qu’il me faut au niveau rangement. J’ai même 2 poches vides ! Celle sous la pochette à rabat et une extérieure.

Mais c’est vrai qu’il est plus long. Il ne logera donc pas dans tous mes sacs à main. Il va bien dans mon actuel. Mais il faudra reprendre la V1 si je change de sac.

Ou que j’en fasse un autre, à la bonne taille du suivant…

Nouvelle housse à rabat pour ma tablette

On ne va pas se le cacher, ma première housse à rabat pour ma tablette était grandement perfectible. Pas tant au niveau de la conception, qui répondait parfaitement à mes attentes, qu’au niveau de la réalisation. Normal, c’était mon tout premier ouvrage en couture. Et je l’avais réalisé avec des chutes, pas forcément optimisées pour.

Quelques ouvrages plus tard, j’ai eu envie de m’en refaire une autre, en utilisant mon petit capital d’expérience de ces trois dernières semaines :

La réalisation

J’ai repris strictement le même modèle, avec le même tutoriel (Tutoriel pour coudre des pochettes à rabat – Débutants, de Madame fit faire…). J’ai seulement ajusté un peu les dimensions. D’abord parce que mon premier essai pouvait être très légèrement ajusté en largeur, mais aussi parce que cette fois-ci je n’ai pas utilisé de tissu matelassé mais un tissu de déco, entoilé avec une couche de ouatine (donc moins épais).

On y retrouve donc la pochette en deux parties (une pour le combo chargeur + cordon et une pour le stylet) et le rabat pour protéger la tranche de la tablette. J’ai ajouté 2 fermetures scratch.

La housse a été réalisée avec mon tissu chouchou Sergé fleurs bleues (oui, j’ai craqué, je suis allée en racheter un coupon. Tout petit le coupon, il n’y en avait plus), doublé avec le sergé Sérena écru.

La housse en photos

Quelques infos pratiques

  • Fournitures et investissement financier : 15,73 €

Achats dédiés :

  • Sergé mini fleurs bleues (Mondial Tissus) – 0,25 m à 12,99 €/m : 3,25 €
  • Entoilage molleton thermocollant Vlieseline – 1 m à 7,49 €/m : 7,49 €
  • Pastilles scratch (sachet de 20) : 4,99 €

Fournitures en stock :

  • Fil écru

  • Cout réel estimé : 7,13 €
  • Une grosse moitié du coupon Sergé mini fleurs bleues (plus exactement, comme il était vraiment mal coupé, ce qui reste est très étroit) : 2 €
  • Un quart d’un coupon d’un mètre de Sergé Sérena écru à 10,99 €/m : 2,75 €
  • Un quart du coupon de thermocollant molleton : 1,88 €
  • 2 paires de scratch : 0,50 €

  • Dimensions :

Housse finie : Long 27 cm x Larg 21 cm x Haut 2cm
(Pour info, ma tablette est une Samsung 9,7 pouces)

Coupon de tissu : 57 cm x 29 cm (marges de couture 1 cm incluses)
(1 cm + 20 cm + 20 cm + 15 cm + 1 cm – pour la longueur)

  • Temps de confection : 4 heures

Et alors ?

Il n’y a pas photo, c’est mieux réalisé :). C’est une housse que je n’aurai aucune honte à balader partout.

Je me suis demandée si je pouvais mettre une fermeture magnétique (type sac de maroquinerie). J’ai hésité car c’était pour mettre un appareil électronique. Finalement, après petite question à un connaisseur, j’aurais pu sans problème. Mais pas de regret, mes fermetures magnétiques sont au fond des cartons de déménagement !

En revanche, j’ai eu beaucoup de mal à poser les scratchs. J’ai d’ailleurs fini par les poser en les cousant à la main : la colle se déposait sur l’aiguille, l’empêchant de coulisser et en faisant des bouloches ; la machine ne trouvait pas le bon réglage de tension, ça donnait un paquet de fils au dos…

Bref, une très jolie housse pour ma tablette chouchou, et cette fois-ci, je vais pouvoir la laisser sur mon bureau sans honte ^^.

Organisateur de sac gris et blanc

Non pas que j’avais besoin d’un organisateur de sac, j’en ai déjà 2/3, et plus particulièrement ma maman m’en a confectionné un pour Noël. C’était plus dans une optique d’entrainement et de me confronter à un assemblage plus complexe que les trousses ou les paniers.

Organisateur de sac gris

La réalisation

Comme pour la trousse Isabelle, j’ai suivi strictement le tuto vidéo Organisateur de sac de Caroline Muller, de la chaine Karo’Line Créations. Étonnement, dans la conception, on arrive à quelque chose de très proche de celui que ma mère m’a confectionné pour Noël. Les poches sont un peu moins complexes. Sur la version de ma mère, il y une poche appliquée fermée par un scratch sur l’extérieur que je trouve bien pratique.

J’ai pris deux libertés (seulement) par rapport au tuto de Karo’Line. J’ai entoilé les deux tissus. Et je n’ai pas ajouté les anses (je ne change pas souvent de sac à main, donc pas besoin de passer l’organisateur d’un sac à l’autre).

En photos

Quelques infos pratiques

  • Fournitures et investissement financier : 23,97 €

Achats dédiés :

  • Deux tissus de même collection : Crétonne Origami gris sur fond blanc et blanc sur fond gris (Mondial Tissus) – 2m (1 m chacun) à 8,99 /m : 17,98
  • Entoilage Vlieseline H200 – 1 m à 5,99 €/m : 5,99 €

Fournitures en stock :

  • Fil blanc

  • Cout réel estimé : 12 €
  • Un tiers de chacun des coupons de crétonne : 6 €
  • Toute la Vlieseline : 5,99 €
  • Et du fil

  • Dimensions : Long 22 cm x Larg 11 cm H 16 cm

À noter que je me suis plantée sur la découpe des angles. J’ai découpé 4,5 cm dans ce qui donne la largeur du sac au lieu de 4 cm. Bon clairement, au final, ça me convient, il n’aurait pas fallu que le sac soit moins large. Mais je vous donne les dimensions de mon sac fini, pas celles qu’il aurait dû avoir.

Ce sont les dimensions standards, y compris des organisateurs qu’on trouve dans le commerce. Bref, c’est adapté à la plupart des sacs.

J’y retrouve donc le défaut de tous mes organisateurs de sac : plutôt bien en largeur, mais pas assez long ! Je n’y loge pas mon boitier à lunettes et ma brosse à cheveux.
En hauteur, en revanche, bon point. Il est plus haut que ceux que j’ai essayé. Donc il maintient mieux ce qu’on met dedans.
Au niveau largeur, c’est relativement modulable puisqu’il suffit d’ajuster plus ou moins les dimensions du carré / rectangle qu’on découpe pour créer la largeur.

Je referai donc en adaptant les dimensions des coupons proposées par Karo’Line : je garderai la hauteur (44 cm et 36 cm) mais je changerai la longueur (de 32 cm à quelque chose comme 37 ou 38 cm).

  • Temps de confection : 4 grosses heures

Bon, on pourrait enlever une bonne demi-heure à ce temps de confection si je me mettais enfin en tête qu’on découpe les pièces de tissus APRÈS avoir entoilé, pas avant, histoire de ne pas avoir à faire la même découpe une deuxième fois sur les pièces déjà découpées. En plus d’être plus économique en tissu et en entoilage…

Petit retour sur l’ouvrage

Côté positif

D’abord, je suis contente de moi ! Les coutures sont propres, régulières, droites (et c’est déjà pas mal non pour une débutante ?). Les lignes de couture se rejoignent bien (pas de décalage). Je n’ai pas trop décousu. Au niveau de l’exécution, je trouve que c’est du bon travail.

Pour les coutures apparentes, celles qui forment les poches, j’ai de nouveau utilisé le double point. D’abord parce qu’il est forcément plus solide (doublé et en plus entremêlé de l’un à l’autre lors de la piqure). Ensuite, décidément, je le trouve plus joli car plus présent, tout en restant discret et sans fioriture.

Il est élégant, discret, pratique.

Et moins positif… mais pas trop négatif

Côté coïncidence des motifs, on peut mieux faire. J’ai un tissu à 90° par rapport à l’autre (le tissu gris des poches extérieur a un motif avec des lignes verticales, alors que le tissu blanc sur lequel il s’appuie a ses lignes à l’horizontale). Et c’est normal, je me suis rendue compte lors de ma découpe que j’avais attaqué un des coupons par la largeur (32 cm) et l’autre par la longueur (44 et 36…). Comme le motif est un maillage en hexagone, sur le moment ça ne m’a pas sauté aux yeux que j’en prenais un dans un sens et un dans l’autre. Et heureusement, c’est justement parce que c’est un motif hexagonal que sur la réalisation finale, ce n’est pas un problème majeur (en gros, moi je le sais et je le vois, mais bon…).

Je ne suis pas du genre à me balader avec cinquante mille trucs sur moi. Au contraire, j’essaye de m’astreindre à limiter au nécessaire sans superflu. Mais même comme ça, j’ai rempli, donc point négatif.

Qu’est-ce que je changerai ?

Pour l’organisation des poches, c’est difficile de les anticiper quand on n’a pas trop idée de l’objet final et de quoi ira où. J’ai suivi celle proposée par Karo’Line. Il m’a fallu quelques je fais / je défais pour trouver la bonne façon d’y mettre mes affaires. Je les organiserai peut-être autrment. Et une des poches mériterait une attache pour rendre son contenu plus discret (si si, on a toutes – tous une ou deux trucs qu’on préfère ne pas trop dévoiler).

J’ai entoilé les deux tissus avec de la Vlieseline légère. À refaire, je n’entoilerai pas le tissu des poches (les petits coupons). En revanche, j’entoilerai le corps du sac (les 2 grands coupons) avec un entoilage un peu plus rigide.

Mes vacances se terminent sur ce projet. Avec un déménagement qui se profile dans le mois qui arrive, la couture va être au repos pendant plusieurs semaines. Ou seulement par mini-touches. Bonne cousette à vous !

Trousse Isabelle

Après la trousse pour Marie, c’est à une trousse pour mon amie Isabelle que je me suis attaquée. Sur un autre format, plus classique pour une trousse féminine, et toujours avec ce très joli coton enduit.

Trousse Isabelle turquoise

La réalisation

Cette fois-ci, j’ai suivi le tutoriel vidéo de Caroline Muller, de Karoline Créations sur Youtube, en ajoutant la petite touche féminine du ruban sur le côté de Louise, des Lubies de Louise. Et contrairement à la trousse de Marie, ici j’ai mis une doublure intérieure (un coton léger turquoise).

Les deux tissus, coton enduit et cotonnade intérieure, ont été entoilés avec un thermocollant plus léger que celui de la trousse de Marie, en particulier parce que je mettais une doublure, donc pas besoin non plus d’en faire une valisette rigide. Et en effet, c’est rigide comme il faut.

En photos

Quelques infos pratiques

  • Fournitures et investissement financier : 7,68 €

Achats dédiés :

  • Cretonne bleu Saki (Mondial tissus) – 0,30 m à 8,99 €/m (en fait, il y en avait quasi 40 cm, c’était la fin du rouleau) : 2,70 €
  • Fermeture éclair : 1,99 €
  • Entoilage tissé – 1 m à 2,99€/m : 2,99 €

Fournitures en stock :

  • Fil bleu turquoise M105.045 (Mondial Tissus)
  • Coton enduit bleu à étoiles blanches
  • Un morceau de 15 cm de ruban satin turquoise

  • Cout réel estimé : 5,88 €
  • Un tiers du coupon de crétonne : 0,9 €
  • Un tiers du coupon initial de coton enduit : 1,84 €
  • La fermeture éclair : 1,99 €
  • La moitié de la bobine de fil bleu turquoise : 1,15 €
  • Un sixième (?) de l’entoilage : 0,50 €

  • Dimensions : Long 19 cm x Larg 9 cm x H 6 cm

C’est trop petit ! Enfin, peut-être pas si petit que ça pour mériter le point d’exclamation. Mais oui, elle n’est pas assez longue. Les crayons de couleur ou crayon de papier neufs ne logent pas correctement dedans :

Trousse Isabelle turquoise

Donc mignonne comme tout, fonctionnelle… mais pas assez longue à mon gout. C’est bien pour les stylos billes et/ou les surligneurs. Bref, parfaite pour une trousse pour son BuJo.

  • Temps de confection : 4 heures

Petit retour sur ouvrage

Sur celle-ci aussi, j’ai grincé des dents. J’ai cousu et décousu, je me suis piquée LES doigts, j’ai même foiré une fermeture éclair. Enfin, pas la fermeture en elle-même, mais comme je l’avais mal montée, j’ai voulu découdre, et alors là, la toile enduite + thermocollant + doublure thermocollée… on oublie, ça a fini par couper la toile enduite. Donc une fermeture éclair, un panneau de coton enduit thermocollé et un panneau de doublure thermocollée en l’air… Sans compter les tâches de sang qui ont atterri sur la fermeture éclair 😀 .

Bon, j’ai fini par y arriver. Et franchement, je la trouve super mignonne. peut-être pas trop bien proportionnée, elle aurait pu être moins large (ou plus longue, on y revient…). Mais c’est une jolie trousse. Il y a un ruban pas trop trop bien au milieu, elle est un tout petit peu de guingois (décidément… là non plus ce n’était pas coupé au carré…), et il y a une trace d’une piqure décousue le long de la fermeture éclair, mais c’est du fait main débutante.

Je vais continuer à persévérer sur ces trousses. Pas possible d’envisager de passer à plus difficile si déjà je peine sur ce type d’ouvrage.