Blouse Artesane, d’Atelier Scämmit

Et encore une ! Cette fois-ci, c’est LA blouse que j’avais vraiment envie de réaliser. Mais comme elle est classée en difficulté « Intermédiaire », il n’était pas question de commencer par elle. La blouse Artesane, d’Atelier Scämmit est le fruit d’une collaboration entre Artesane et Johanna, la créatrice d’Atelier Scämmit.

La blouse présente un élégant empiècement poitrine (en fourreau) avec un col arrière en V, fermé par l’empiècement. Le patron propose 6 variantes possibles : 2 blouses et 4 robes, selon si on choisit les manches trois quart ou les manches courtes et une taille ajustée ou lâche pour la robe. Pour cette première réalisation, j’ai choisi la blouse en version « classique » aux manches trois quart.

La réalisation

Effectivement, la blouse est un « peu » plus difficile à réaliser que Idylle ou Léonie.

Rien d’insurmontable, mais j’ai bien senti l’augmentation de difficulté quand même : un empiècement en fourreau, une pose de biais sur l’encolure, des manches terminés par un poignet et donc des fronces un peu plus conséquentes… Heureusement, la collaboration Artesane – Atelier Scämmit inclut une vidéo complète (et gratuite !) de la réalisation de la blouse : Coudre et broder sa blouse Artesane. Un pas à pas que j’ai suivi attentivement. On est vraiment pris par la main.

En photos

C’est toujours aussi étonnant comme le même vêtement peut avoir des rendus différents selon la personne qui le porte. C’est donc deux séries de photos que je vous livre aujourd’hui :

Les détails de la blouse

Et la même blouse, portée par ma choupette

Quelques infos pratiques

  • Fournitures et investissement financier : 17,65 €
  • Tissu = une popeline de coton blanche imprimée de tout petits triangles noirs (ref : 153171, Mondial Tissu), 1,50 € à 8,99 € / m, mais seulement 50 cm payé (promo promo ^^) : 4,50 €
  • Le patron PDF : 9,50 €
  • Trio de boutons Elegant TM strass : 3,65 €

  • Cout réel estimé : 16,90 €
  • Le tissu – 1,20 m seulement : 3,75 €
  • Fil blanc
  • Les boutons : 3,65 €
  • Le patron : à refaire pour rentabiliser au mieux…

  • Temps de confection : 3 jours
  • Préparation du patronage : 3 heures
  • Confection : 2 jours et demi

Mon avis sur la blouse Artesane, d’Atelier Scämmit ?

Le rendu

C’est vraiment une jolie blouse. Sa simplicité, apparente, lui donne toute son élégance. Même portée décontractée avec un jean, elle ajoute une touche de sophistication. Elle tombe très bien. Les fronces sont juste assez légères et discrètes pour ne pas alourdir l’ensemble.

Sur un tissu uni avec la broderie proposée, elle doit vraiment être superbe. Très élégante.

Bref, j’en suis ravie. Et pour être tout à fait honnête, je trouve qu’elle tombe encore mieux sur la silhouette de ma fille que sur la mienne. Je vais rapidement la tenter sur des tissus plus fluides et légers, plus estivaux, genre viscose (il faut bien que je m’y mette à ceux-là…). Peut-être avec la version manches courtes. Bien que celle-ci me plaise moins visuellement d’après les photos. Pour le coup, je trouve les manches un peu banales par rapport au reste.

Facile ou pas ?

Ce n’est pas un modèle très facile. Les chausse-trappes sont nombreuses. Mais comme on est pris par la main, je n’ai même pas eu à regarder le livret pour la confection. Il faut seulement faire confiance à Johanna, même si ça semble partir en live.

Le patron se comprend facilement. L’assemblage du PDF est ultra simple car bien identifié. Comme pour tous les modèles Atelier Scämmit, il n’y a pas de superposition des pièces. Celles-ci sont bien identifiées (nom, numéro, instruction de report / découpe…). Il gagnerait en revanche surement à être en couleurs pour avoir des lignes différenciées : il y a pas mal de lignes très proches sur certaines pièces, voire confondues, et il faut un peu jouer à pile ou face pour suivre la sienne. Et bonus ultime, si on pouvait avoir chaque ligne de taille différente sur des calques différents, pour ne garder que le sien… Je chipote.

Technique et modélisme

Par précaution, à la découpe, j’avais allongé les grandes pièces devant et dos de 3 cm au niveau de l’ourlet. Histoire de me donner un peu de marge pour choisir exactement la longueur que je souhaitais. Et bien, après essayage et épinglage de l’ourlet, j’ai recoupé très exactement 3 cm ! Pas mal non ! Je suis pourtant un peu plus petite que la moyenne (1 m 58 pour un patron prévu pour la taille standard de 1 m 65). Peut-être toutefois que j’aurais pu recouper un chouilla plus : l’ourlet est prévu pour 1,5 cm. Visuellement, c’est peut-être un chouilla trop large. 1 cm, comme pour la blouse Idylle, aurait peut-être été plus joli (le tissu est très légèrement transparent, laissant deviner l’ourlet). Mais c’est là aussi du chipotage. Même si, sur le moment, je me suis demandée pourquoi cette fois-ci Johanna propose un ourlet à 1,5 cm, alors que pour Idylle il est de 1 cm. Artesane me semble pourtant être une blouse plus aérienne.

Une interrogation de débutante maintenant : les patrons n’indiquent pas la nécessité éventuelle / probable / inutile… du surfilage des pièces avant assemblage. J’imagine bien que ça dépend du tissu, mais tout de même. On a l’impression, à la lecture du livret d’instructions, que ce n’est pas utile, voire pas à faire vu que l’assemblage se fera en couture anglaise. Et puis au fur et à mesure de la vidéo, on s’aperçoit que Johanna surjette les grandes pièces (manches, dos, devant) au fur et à mesure. Mais ce n’est pas dit sur le livret d’accompagnement. Heureusement, j’avais pris les devants, et j’avais tout surfilé au point overlock avant de commencer quoi que ce soit.

Côté finitions, il reste bien sûr la finition intérieure de l’assemblage des manches. Sans surjeteuse, j’ai fait au mieux, mais cela n’a bien sûr pas le fini net que cela mériterait.

%d blogueurs aiment cette page :