Réalisations,  Réalisations Couture,  Vêtements

Une blouse pour les arts plastiques

Voilà bien une Private Joke dans mon école : “Où a encore disparu la blouse de Mme B. ?”. Il faut savoir que mes collègues ont une stature équivalente à la mienne, alors que autant qu’elles puissent bénéficier de ma blouse, qui ne sert bien sûr pas en permanence. Une première blouse, puis une deuxième, puis une troisième… Pourquoi ? parce que beaucoup de monde passe dans cette fameuse salle d’arts plastiques et que ma blouse disparait systématiquement dans les Abymes de l’école. Lorsque la quatrième blouse a disparu pendant le confinement (vive les jeux de chaises musicales du matériel entre les classes), je me suis dit qu’il me fallait prendre les choses en main !

En juillet, avec l’arrivée de ma petite merveille à la maison, j’ai bien sûr voulu jouer avec ses fonctionnalités et en particulier les points broderie. Quoi de mieux pour identifier ma blouse ! Je suis partie sur le modèle de chemise Évasion des Bobines Patterns, dont le patron permet une version longue de type robe chemise.

Je n’ai pas résisté à la photo double projet : ma blouse et le sac de ma Choupette, puisque les quelques jours avant que je lui offre ce sac, je l’avais posé sur mon mannequin de couture ^^.

La réalisation

Blouse d’arts plastiques donc aucune obligation de suivre le moindre code vestimentaire… :-). Alors, sans faire dans le folklorique, j’en ai profité pour m’amuser : le col, la poche poitrine et les deux fentes indéchirables ont été réalisées dans un tissu autre et j’ai testé la broderie sur la poche poitrine.

Pour le reste, dès le départ je ne me refusais de dépenser le moindre centime d’investissement pour cette fameuse blouse. Je suis donc allée fouiller dans le placard à tissus de ma maman et nous avons sélectionné une toile de coton, plutôt épaisse (pour la solidité et pour résister à l’encre de Chine qui passe à travers, je connais mes loustics…), de couleur écrue. Et pour le col, la poche et les fentes, j’ai utilisé des chutes de tissu (de mon coupon de mon top Divertissant de Her Little World, coupon qui m’avait d’ailleurs déjà été donné lui aussi).

J’ai allongé la blouse par rapport à la longueur de la robe chemise proposée. Toujours par précaution… Les gouttes de peinture c’est toujours pile à la limite de la blouse, on le sait bien. Bref, là, c’est juste au-dessus du genou. Pas sexy pour un sou, mais ce n’était pas l’objectif. Je pense que mes petits élèves ne me tiendront pas rigueur de ne pas tenter d’avoir joué à la maitresse délurée.

Après essayage en cours de réalisation, j’ai remonté largement les poches (8 cm !), et ça aurait pu être plus. Je sais bien que je suis plus petite que la stature standard, mais tout de même, ce n’est pas une petite remontée.

En photos

Quelques infos pratiques

  • Fournitures et investissement financier : Aucun

Même pas le patron, puisque celui-ci a été gracieusement mis à disposition pendant le confinement :-). Merci les Bobines Patterns.

  • Cout réel estimé : aucune idée donc…

Mais il m’a fallu environ 1,50 m (en 140 cm) de tissu.

  • Temps de confection : presque 2 jours

Mais sans me presser et surtout en recommençant certaines étapes plusieurs fois : broderie pas aussi réussie que je l’aurai aimée ; des poches montées une première fois sur l’envers et donc refaites, puis décousues une deuxième fois pour les remonter, puis encore une troisième fois parce qu’évidemment je ne fais pas attention et que je les monte à l’envers ; et autres petits détails…

Alors, verdict ?

Je me suis bien amusée. Ce n’est pas un modèle que je me serai cousue, mais comme blouse elle remplit parfaitement son office. Avec les broderies de la poche, difficile de rater que c’est la mienne. Contrat rempli !

Côté patron, je pense qu’il y a une petite erreur sur les lignes de découpe de la fente indéchirable. C’était mes premières, alors même si dès le début je me suis doutée que quelque chose clochait, j’ai suivi scrupuleusement les consignes pour la première. Bon, clairement, ça n’allait pas. La fente était bien 1 cm plus longue qu’il ne le fallait (et donc, ça se déchire bien sûr, pas glop pour une fente indéchirable). Pour la deuxième, j’ai suivi mon instinct, et là, étrangement, tout colle bien.

Pour une chemise normalement pas sensée être spécialement loose, elle est un poil légèrement trop ample. Ce qui me va parfaitement puisque cela me permettra de la porter sans être obligée de me déshabiller le haut.

Envie de laisser un commentaire ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :