Réalisations,  Réalisations Couture,  Vêtements

Une robe Charlotte, de Petit Patron

La robe Charlotte, de Petit Patron, c’est la robe qui a mis une éternité à voir le jour. C’est surtout la robe dont je me suis longtemps demandé si c’était une bonne idée de la réaliser. Trop vieille, pas enceinte (oui, c’est tout de même une robe de grossesse), jamais porté de robe taille empire… Bref, j’ai longtemps tergiversé, craignant que cela ne m’aille pas du tout. Et puis finalement, j’ai mis de côté mes hésitations et j’ai cherché le tissu qui pourrait aller.

Robe Charlotte, de Petit Patron

La réalisation

Démarrage poussif

Après avoir longtemps hésité sur “oui / non / oui / c’est pas pour moi”, le choix du tissu a pris au moins autant de temps. La photo va me faire mentir, mais je ne suis pas très imprimé, et surtout pas “gros imprimé”. Je ne suis pas imprimé floral du tout. Je n’aime pas la viscose, ni spécialement à coudre, mais pas à porter non plus. Bon, j’ai fini par jeter mon dévolu sur le même crêpe de viscose Églantine et Zoé que celui que j’avais utilisé pour la blouse Suun de ma maman : la Windy Grenade (oui, je sais, je n’ai pas publié l’article donc vous ne voyez pas du tout de quoi je parle).

Bon, j’ai fini par jeter mon dévolu sur le même crêpe de viscose Églantine et Zoé que celui que j’avais utilisé pour la blouse Suun de ma maman : la Windy Grenade (oui, je sais, je n’ai pas publié l’article donc vous ne voyez pas du tout de quoi je parle).

Je parle de celui-là →

Crêpe de viscose “Windy Grenade
de Églantine et Zoé

Et là, vous allez me dire… « Elle n’est pas du tout rouge grenade ta robe ! Et ce n’est pas de la viscose… » Et je répondrai « Vous êtes perspicaces ! ».

Première attaque dans la douleur

On peut dire que ce projet “robe Charlotte” partait mal. Plus d’un an avant de me décider. Et quand je me lance, c’est sans réfléchir, pour m’apercevoir que le tissu choisi avait un sens ! Et que bien sûr, je n’avais pas pris le bon. Mais… comment est-ce que j’ai pu manquer ça alors qu’un mois avant j’ai fait une blouse dans le même tissu pour ma maman ? Ouaip, je continue de me poser la question. Et la seule explication qui me vient, c’est que j’ai fait la blouse sans voir que le tissu avait un sens. Je suis sûrement partie par chance dans le bon sens sans me poser de question. Ou bien je ne m’en souviens plus aujourd’hui. Bref, pour en revenir à la robe, j’ai eu le temps de couper tout le corsage avant de m’en rendre compte… Il ne restait plus assez pour recouper dans le bon sens.

De dépit, je suis montée dans ma voiture et j’ai filé aussi sec chez mon marchand de tissu. Pas de remarque ! Je vous entends hein ! Vous auriez fait pareil !
Et là, j’ai totalement craqué pour cette popeline bleu nuit avec des papillons dorés, hors de prix ! C’est une popeline “japonaise” en laize 110 cm, de Robert Kaufman Fabrics, plutôt dédié patchwork que habillement, de la collection Bella Mariposa.

Quitte à avoir coupé les pièces dans la viscose Églantine et Zoé, et vu le prix de la popeline Robert Kaufman, faire une version d’essai de la robe m’a semblé une bonne idée. Heureusement ! J’avais mal pris mes mensurations (tour de poitrine exclusivement) et la robe était trop petite. Déjà que ça m’avait fait suer de mal couper mes pièces dans une viscose à 23 € le mètre, je crois que ça aurait fait de trop de me planter sur une popeline de 110 cm de laize à 22 € le mètre.

J’ai également pu vérifier que la robe était trop courte. Je m’en doutais, je la trouvais trop courte sur les photos portées de la boutique Petit Patron.

On reprend en respirant profondément…

Nouveau relevé de patron, une taille au-dessus (38 pour ma part, au lieu du 40 habituel) et 2 cm plus longue que le patron.

Puis 10 min fixée devant le tissu avant d’oser commencer à couper, à m’assurer 50 fois que le tissu n’avait pas de sens.

Ouf, pas de sens. Je loge toutes mes pièces (je n’étais pas sure avec cette histoire de 110 cm de laize, rien n’était indiqué sur le site, donc je ne savais pas combien il fallait, j’en ai pris 3 m au lieu de 2 m). Et je commence enfin l’assemblage…

Pour m’apercevoir que le très joli passepoil doré choisi est en lurex. Et qu’il est posé direct en contact avec la peau sur tout le haut du dos. Oui… Je suis sure que vous voyez où je veux en venir. Ce n’était pas du passepoil d’habillement. Impossible à laisser en contact avec la peau. J’ai donc fait fonctionner mes neurones. Ou plutôt j’ai adopté une solution à la McGyver : J’ai thermocollé du droit-fil sur tout l’envers du passepoil en allant bien au bord du bourrelet. C’est tout doux. J’espère que ça ira. On a un été tellement pourri que je n’ai pas encore porté la robe.

Une fin plus sereine

Le démarrage a été chaotique, mais ensuite je suis allée au bout sans trop de difficulté. La robe n’est pas “débutante”, il faut un peu de minutie, mais il n’y a pas de difficulté majeure. La pose du passepoil est un peu longue c’est tout.

En photos

Clic sur chaque photo pour les ouvrir en grand…

Quelques infos pratiques

Ce qui aurait dû être la robe Windy Grenade, d’Églantine et Zoé : 48 €

  • 1 coupon de 2 m de viscose Windy Grenade – 45 €
  • du ruban pour la coulisse : 1,24 €
  • du fil rouge grenade de mon stock
  • la papeterie pour le pdf

La version finale – popeline bleu nuit

  • Fournitures et investissement financier : 84,90 €

Outch ! ça fait mal... 😣.

  • Un coupon de 3 m de Popeline bleu marine à papillons dorés - collection Bella Mariposa, de Robert Kaufman (ref : 1982262) à 21 € / m : 63 €
  • 3 m de ruban satin bleu marine à 0,55 € / m : 1,65 €
  • 3 m de passepoil doré lurex à 1,05 € / m : 3,15 €
  • 2 bobines de 100 m de fil Güterman coloris 66 à 2,80 € la bobine : 5,60 €
  • Le patron Charlotte : 10,50 €
  • La papeterie pour le patron : 1 €

  • Cout réel estimé : environ 60 €
  • Pile 2 m du coupon de popeline (j'ai vraiment optimisé au max tellement j'avais peur que ça ne rentre pas) : 42 €
  • Un peu moins de 2 m de ruban de satin : 1 €
  • Les 3 m de passepoil (2,50 m aurait été suffisant, mais j'ai fait une boulette à un moment donc j'ai refait) : 3,15 €
  • Une seule bobine de fil, et même pas entière : 2,50 €
  • Patron et papeterie : 11,50 €

  • Temps de confection : quasi 24 heures de travail.

Alors, il y a très exactement 12 heures et 50 min de couture pour la robe bleu nuit (comme j'ai fait en live Twitch, je connais précisément le temps de l'assemblage couture).

J'ai eu besoin de 3 grosses heures pour monter la toile (sans aucune finition bien sûr).

Et je pense que les deux assemblages de PDF puis relevés et découpes de patron et les deux découpes de tissu m'ont pris une journée en tout (environ 8 heures je pense).

La confection en live

Alors, verdict ?

J'adore !

Je suis totalement fan du tissu.

❤ J'aime la robe que cela donne. ❤

😍 J'aime la robe sur moi. 🥰

Je ne regrette pas du tout d'être passée au-delà du "Ce n'est pas une robe pour moi, je suis trop vieille...".

Mon seul regret ? Il fait tellement moche que je n'ai pas eu une seule occasion de la porter, mais seulement chez moi juste pour mon plaisir.

Et je ne regrette pas du tout d'avoir raté la version en viscose rouge grenade. J'ai utilisé ce qui restait pour une blouse (la blouse Kosima de Sophie Denys) et en fait je pense que je n'aurais pas aimé. Je l'aurais attribué à la robe, au modèle mais pas au tissu. Or je pense avec recul que le tissu ne m'aurais pas convenu.

Un petit mot sur le produit "Robe Charlotte", de Petit Patron

La première version, trop petite, c'est clairement une erreur de ma part. Ce n'est pas du tout la faute du patron ou du cahier technique. J'ai mal pris mes mensurations. Et il faut faire très attention à la prise de mesure du tour de poitrine.

Le patronage est très bien fait, précis. Il y a beaucoup d'indications. Les crans sont même tous identifiés avec un nom reflétant leur fonction. Je ne regrette que l'absence de calques.

En revanche, le cahier technique est le reflet des autres : peu agréable, peu précis, pas très bien écrit... Je ne m'y suis pas du tout attardée puisqu'une vidéo tuto existe. Heureusement, sinon je crois que j'aurais un peu galéré. La vidéo est bien faite précise, mais souvent un peu rapide à suivre. Pas grave, on met en pause et on diminue la vitesse de défilement.

2 commentaires

Envie de laisser un commentaire ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :