Troisième jupe Chardon, de Deer and Doe

Pas de nouveauté pour cette nouvelle cousette, juste une nouvelle version de cette si jolie jupe Chardon, de Deer and Doe. J’ai publié le premier billet avec un “peu” de retard, donc en fait il s’est écoulé un peu plus d’un mois avant que cette version sorte de la machine.

Cette fois-ci, j’avais envie de tenter un bicolore. J’étais plutôt partie sur une version “couleurs chaudes” genre corail, mais finalement c’est un combo froid vert et bleu, avec un passepoil argent qui m’a fait de l’œil dans mon magasin de tissu. Les poches et la parementure intérieure sont en bleu. Le biais pour l’ourlet est en vert en revanche (contraste avec la bande du bas).

La réalisation de cette Chardon

Pas de changement par rapport aux deux versions précédentes, si ce n’est que cette fois-ci, j’ai anticipé l’ajustement un peu trop serré de la jupe en ajoutant 5 mm d’aisance de chaque côté de la fermeture éclair au dos (soit 1 cm d’aisance, et que je n’ai cousu qu’à 1,3 cm au lieu de 1,5 cm (0,4 cm d’aisance supplémentaire) au niveau de la fermeture. Bon résultat, pour le coup, elle flotte légèrement, mais c’est bien pour les jours où on se sent un peu gonflé (si si ça arrive, même si on n’ose pas le dire ^^) ou bien où on sait qu’on va bien manger.

En tout cas, ça montre bien que l’aisance d’un vêtement est vraiment très dépendant du tissu choisi.

En photos

La finition de l’ourlet me déplait : j’ai fait exactement comme pour la version en jean, avec un biais rapporté sur l’envers (fait dans la gabardine verte) comme l’indique le patron, mais cette fois-ci la couture du biais se voit beaucoup, contrairement à la version jean. Et comme en plus, c’est le fil de canette vu qu’on coud l’ourlet sur l’envers, la couture n’est pas top. Bref, ça me va très moyen. J’aurai dû faire un ourlet invisible plutôt, comme pour la version velours rouge. ça me refroidit un peu d’utiliser du biais comme ourlet finalement. Dommage, car j’aime bien le petit effet fun que ça fait sur l’intérieur.

Quelques infos pratiques

  • Fournitures et investissement financier : 24 €
  • Gabardine verte (avec élasthanne) – 1,20 m à 10,50 /m : 12,60 €
  • Gabardine bleue – 0,4 m à 10,50 / m : 4,20 €
  • Fil Güterman bleu, bobine 100 m : 2,65 €
  • Fil Güterman vert, bobine 100 m : 2,65 €
  • Fermeture éclair invisible : 1,90 €

  • Cout réel estimé : environ 22,60 €
  • Gabardine bleue, utilisée entièrement : 4,20 m
  • Gabardine verte – reste une bande de 20 cm et un rectangle : 9,50 €
  • Fermeture éclair : 1,90 €
  • Une bande de 20 cm d’entoilage thermocollant : 0,50 €
  • Fils (environ la moitié de chaque bobine) : 2,50 €
  • Patron (utilisé pour la troisième fois donc) : 4 €

  • Temps de confection : 2 grosses journées

Cette fois, je n’ai pas eu le temps de préparation du patron, ça aide (une demi-journée quasi en moins). En revanche, comme c’était ma première cousette avec ma nouvelle chouchoute, une surjeteuse, il a fallu prendre en main, comprendre quand et comment l’utiliser (pas d’indication dans le patron). Donc ça a pris un peu de temps.

Verdict sur cette nouvelle Chardon de Deer and Doe ?

J’ai un peu raté le raccord du passepoil (enfin je l’ai raté quoi, j’ai oublié de laisser une marge à rabattre en repliant), mais j’ai réussi à récupérer en cousant du fil blanc dessus.

Et pour finir, au niveau de la tenue de la jupe, c’est entre la version velours et la version denim. Résultat, ce n’est pas aussi souple que le velours, mais moins bien tenu que pour le denim. Et comme la gabardine se froisse un peu plus… je crois que la jupe n’a pas une aussi belle allure. À voir en situation réelle.

En tout cas, au niveau des couleurs, c’est top je trouve. J’aime beaucoup le combo bleu et vert, et le passepoil argent donne une touche à la fois pep’s et classe.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.