Duo de teeshirts Badiane, par Christelle Beneytout

Avec l’arrivée de la petite nouvelle dans l’atelier couture, une surjeteuse pour compléter la machine à coudre, il fallait bien la prendre en main. Je l’ai découverte en surjetage avec ma version vert et bleu de Chardon, mais je voulais évidemment la tester aussi en assemblage sur du jersey. Alors quoi de mieux que le patron du teeshirt Badiane de Christelle Beneytout ? En plus d’avoir une très jolie encolure, il est gratuit !

La réalisation du teeshirt Badiane

Je n’avais pas encore cousu de jersey, réputé pas trop simple pour les débutants. Et bien, en effet, je ne l’ai pas trouvé facile facile ^^.

Teeshirt Badiane Christelle Beneytout

Badiane, donc, c’est un teeshirt avec un cahier technique prévu surtout pour un assemblage surjeteuse, pile poil ce qu’il me fallait. Après un tour chez dans mon magasin de tissus, je suis revenue avec un jersey de viscose, que je devenais déjà trop léger et fuyant, et un jersey de coton et élasthanne, plus épais, plus chaud donc mais avec une meilleure tenue. Tous les reviews du teeshirt indiquait un patron taillant correctement et bien conçu, quoique souvent décrit comme un peu court. Je me suis donc lancé sur la taille 40, pour une version manche courte.

Une première version de Badiane, ratée

Je suis allée au bout, mais ce n’est pas une réussite ! Il fallait bien un échec… L’encolure baille et se tord. J’avais un tel décalage sur l’assemblage des manches et du corps que j’ai recommencé les deux coutures. Et malgré ça, je n’ai pas rattrapé, j’ai donc finalement utilisé l’élasticité du jersey pour monter quand même le tout. Le résultat on le voit sur la photo de dos, le tissu se tord.

Bon, c’est mettable, mais à mon avis pas longtemps. Surtout que le tissu ne m’a pas paru d’une grande qualité.

Pour la terminer rapidement, j’ai opté pour un rouloté type “laitue” et je trouve que ça convient parfaitement à cette version. Rapide à faire. J’approuve.

Et donc, une version rouge de Badiane

Ah, celle-là me plait ! et je pense que je m’en suis sortie très honorablement. Grandement aidé je crois par la meilleure tenue et la meilleure qualité du tissu.

Pour la finition, j’ai opté cette fois-ci pour un ourlet à la double aiguille 2,5 mm à la machine à coudre. Plus long à faire, et ça donne un aspect plus classique à cette version.

Quelques infos pratiques

  • Fournitures et investissement financier : 30,60 € pour les deux versions
  • Jersey viscose gris imprimé papillon – 1 m à 11,80 € / m : 11,80 €
  • Jersey coton route imprimé – 1 m à 12,70 € / m : 12,70 €
  • Fil Metler gris 100m : 3,45 €
  • Fil Güterman rouge 100 m : 2,65 €

  • Cout réel estimé – version jersey viscose gris : 12,50 €
  • Jersey viscose – 0,80 m : 9,44 €
  • Fil, moitié de bobine : 1,75 €
  • Un peu de droit fil thermocollant : 1 ?

Un peu plus de 12 €, mais il ne reste pas vraiment de quoi faire quelque chose dans les chutes de tissus. À part quelques petites culottes peut-être. Donc on est plutôt vers les 14 €.

  • Cout réel estimé – version jersey coton rouge : 12,90 €
  • Jersey viscose – 0,80 m : 10,16 €
  • Fil, moitié de bobine : 1,75 €
  • Un peu de droit fil thermocollant : 1 ?

Et même remarque que pour la version 1 sur ce qu’il reste de chutes.

  • Temps de confection : environ 5 heures pour chaque, plus le temps de préparation du patron.

Verdict ?

C’est vraiment un chouette teeshirt. J’aime beaucoup l’encolure, et surtout il est près du corps, ce qui n’est pas souvent le cas dans les teeshirts à coudre. Bref, j’adore le modèle. Il y aura d’autres versions. Peut-être que j’arrondirai un petit peu plus les 2 cotés du V de l’encolure pour accentuer un peu plus l’effet. À voir.

Côté couture, j’ai un reproche, un seul, à lui faire : qu’est-ce que c’est que cette parementure ridiculement petite ? ! Bon, je force un peu le trait, mais oui clairement je ne comprends pas pourquoi le patron la propose si étroite. Résultat, elle roule et n’arrête pas de rebiquer. Pour la version 2, je l’ai agrandie en hauteur de 2 cm. ça ne change rien sur l’extérieur, ce n’est pas plus encombrant ou plus chaud sur l’intérieur, mais ça se tient bien mieux et c’est surtout bien plus facile à coudre.

Côté longueur, les avis décrivaient plutôt un teeshirt assez court et que certaines ont rallongé. Peut-être que Christelle Beneytout a tenu compte de ces commentaires et a revu un peu la longueur sur le patron, parce que moi au contraire, sur les deux versions j’ai raccourci. Un peu plus sur la version gris papillon que sur la version rouge, mais tout de même 2 cm pour l’un et 3 pour l’autre. Personnellement, ça me va très bien, je préfère avoir à raccourcir sur le final, que prévoir un allongement dès le départ parce que je sais le modèle trop court.

Bref, cousette appréciée, modèle approuvé ! À refaire 🙂 .

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.