Comme un poisson dans l’eau…

C’est l’histoire d’un challenge qu’on m’a lancé… La Silhouette découpe le tissu ? et bien tentons-le !

Ma mère est une très talentueuse couturière, grande amatrice de patchwork. Dans son atelier, le dernier défi était de mettre un appliqué sur un patch, dont le modèle était imposé (dessin / taille). Il s’agissait de ce poisson-lune ci “Tropical Fish Dotz”, de la collection “Precut Fusible Appliques, by Urban Elementz”, qu’on peut trouver sur le site Quilting Creations International.

Poisson-lune1p

Precut Fusible Appliques, by Urban Elementz

Le travail préalable

Le motif de base et la taille (entre 29 et 30 cm de large) étaient imposés. Le reste – choix du tissu, méthode d’application sur le tissu récepteur… – était laissé à l’interprétation du couturier. Le tout devant ensuite être expliqué aux autres lors de l’exposition des travaux.

Après une primo-interrogation de la manipulatrice de la silhouette Cameo (moi ^^) pour décider de la faisabilité éventuelle du truc, ne s’agissant au final que de pièces de puzzles n’ayant même pas d’imbrication à prévoir, nous avons décidé de nous lancer ! Test grandeur nature de la découpe de tissu par la Silhouette Cameo.

La première partie du travail était pour moi : passer de l’image à une pièce découpable. Autrement dit, faire la vectorisation des pièces du puzzle. La facilité étant toujours mauvaise conseillère, j’ai bien sûr commencé par faire une vectorisation automatique par Inkscape. Comment dire… mhmm… Une image vaudra mieux qu’un discours :

poisson-lune_vecto-automatique_p

Et c’était vraiment stupide comme idée, puisque de toute façon, une vectorisation automatique n’aurait jamais déterminé les différentes pièces.

Bref, après rebranché mes neurones, je me suis donc lancée à la vectorisation manuelle des différentes pièces. J’ai filmé cette vectorisation (Silhouette Studio + tablette graphique) pour ceux que cela intéresse : Vectorisation manuelle dans Silhouette Studio.

J’ai d’abord obtenu un “décalque” strictement identique à l’image de départ, les pièces étant donc imbriquées les unes à côté des autres / les unes sur les autre. J’ai numéroté les pièces, cela donne le patron n°1. J’ai ensuite éclaté les pièces, toujours numérotées, sur la feuille de transport pour le découpage. Pour terminer, j’ai supprimé les numéros des pièces et réagencés les pièces de façon plus économique. Nous nous sommes alors aperçues qu’il était possible de loger 2 jeux complets de pièces, sur un seul carré de tissu de 31x31cm, autant en profiter. C’est le patron n°2.

J’ai d’abord “crayonné” le patron n°1 à l’aide de l’outil porte-stylo, histoire de pouvoir ensuite plus facilement repéré les pièces (et pour archivage mémoire du projet). Puis j’ai éclaté les pièces du patron et j’ai fait une première découpe de ce patron sur un Bazzill Kraft, pour servir de gabarit pour retrouver plus facilement les pièces de tissus. Ensuite, avec le patron n°2, nous avons lancé la vraie découpe sur le tissu, avec double jeu de pièces.

capture_poisson-lune_assemble capture_poisson-lune_decoupe

La découpe

2 tests de découpe plus tard, pour ajuster les réglages par rapport au réglage de base proposé par Silhouette Studio (un cran de lame en plus et un poil plus de pression), voilà ce que cela donne :

poisson-lune_p

Les tissus sont des cotonnades indonésiennes, rigidifiés à la vlieseline (pas la plus fine). La découpe s’est faite sur feuille de transport neuve et lame neuve.

Le résultat est bluffant (les bulles supplémentaires ont été découpées après coup à la main) :

poisson-lune_04_p

Les patrons

Documents à télécharger


details-techniques-v2-250w

PapiersRéglagesAutres fournituresTechniqueMotifsPatrons

papier-100w

Cotonnade indonésienne, assez fine

Vlieseline

reglages-100w

Cotonnade rigidifiée à la Vlieseline

  • Lame : 5
  • Vitesse : 3
  • Épaisseur : 33

 

Penser à dédier une lame pour tous les travaux sur tissu à suivre. Silhouette propose une lame bleue. Elle est strictement identique aux noires, la couleur n’est destinée qu’à distinguer les lames (le prix est d’ailleurs identique), on peut donc utiliser les noires ou les bleues.

Une feuille de transport dédiée ? Le tissu ça peluche un peu plus que le papier…

techniques-100w

Découpage.

Création personnelle

Laisser un commentaire