Carnet ♦ Déclaration des droits de l’âme

Carnet à spirale "Déclaration des droits de l'âme"

Pour ce premier essai de fabrication de carnet à reliure, j’ai eu envie de faire plaisir. Et c’est donc 4 carnets que j’ai fabriqués, pour 4 amies, avec un clin d’œil à un concert auquel nous avons assisté. D’où le nom de ce carnet.

Les âmes naissent libres, dignes de vie et de respect.
Elles nous rêvent debout et ne meurent jamais.
Chaque âme est naturellement reliée aux autres […]

I Muvrini (Invicta – 2016)

Carnet à spirale "Déclaration des droits de l'âme"

Quelques détails

  • Format : 140x95mm (140x100mm, si on compte l’espace de la reliure).
  • 3 intercalaires, 4 parties dont 3 utiles et 1 pour le clin d’oeil : 1 partie en lignage américain, 1 partie avec des feuilles blanches, et 1 partie avec feuilles de couleur.
  • Quelques feuilles en quadrillage 5x5mm.
  • Couverture cartonnée, doublée d’une couverture plastique.
  • Reliure 1/2″ (soit 1,27cm).

Le résultat, en vidéo

 


details-techniques-v2-250w

PapiersAutres fournituresTechniquePatrons

papier-100w

Papier Little You, Crate paper, 12″x12″

Papier Better together, American craft, 12″x12″

Feuilles blanches A4 80g

Feuilles A4 Clairefontaine, lignage américain, copie double sans marge (de préférence, cela permet de découper 4 pages par feuille ; en copie simple avec marge, il faut enlever la marge des deux côtés, cela ne permet que 2 pages par feuille)

Papier 160g/m² minimum pour l’intérieur des couvertures

techniques-100w

Couvertures : Découpage, collage

Pages intérieures : Découpage au massicot

Reliure spirale à la relieuse

Création personnelle

7 comments

    • Enge a dit :

      Oui, je suis conquise par mon achat :D.
      Le prochain carnet est en gestation dans ma tête… Dès que ça sera au clair, je m’y mets. Petit indice : “Mots de passe”…

        • Enge a dit :

          La machine a deux fonctions :
          1/ elle perce des trous à intervalle réguliers (et fixes)
          2/ elle resserre la reliure métallique pour la refermer.
          En gros, c’est exactement comme une relieuse de bureau à reliure métallique (système identique à la reliure plastique, mais reliure différente).

          Notre Cameo peut percer les trous, pas difficile, juste fastidieux à paramétrer sur le patron. En revanche, pour refermer la reliure, j’ai essayé à la main, ça ne donne pas du tout un résultat propre et régulier. La relieuse est donc utile voire indispensable pour cette étape.

          Mais là par exemple, je n’ai quasiment pas utilisé la machine pour découper : seulement pour les deux couvertures et les 4 intercalaires. Tout le reste, je l’ai découpé soit à la main soit au massicot vu que c’était sur des feuilles normales. Donc la relieuse a été indispensable pour percer les trous.

Laisser un commentaire