Sac à pain en tissu

Je ne suis pas une grande pratiquante “zéro déchet”, même pas pratiquante spécialement, mais il y a tout de même des gestes très simples qu’on peut faire pour limiter les emballages. Aller à la boulangerie avec un sac à pain en tissu en est un.

J’essaye donc de m’y tenir. Mon problème, c’est que mon sac à pain pour la boulangerie c’est aussi mon sac de conservation. Et il arrive régulièrement qu’il me reste un bout de baguette dans le sac, donc que je laisse le sac à la maison. Résultat, pas de sac à pain dans mes affaires pour la boulangerie.

J’ai donc profité des vacances pour en coudre un. Avec un objectif premier : aucun achat de tissu. Projet “chutes et restes”.

La réalisation

Chouette, il y a quelques semaines Vanessa Salaun a proposé un tuto vidéo d’un sac à pain, avec des dimensions qui me convenaient et surtout doublé comme je le souhaitais (avec un extérieur en toile de jean et un intérieur en cotonnade imprimée) et des anses pour l’attraper. Merci à elle 🙂 .

Alors, contrairement à Vanessa, je voulais doublement l’inverse. Je préfère un tissu épais pour l’intérieur, pour éviter que le pain ne finisse par abimer le tissu en le griffant. Et je voulais un joli tissu extérieur pour le décor.

Autre modification : je ne voulais pas coudre les anses sur l’extérieur comme elle, mais je voulais les prendre entre l’intérieur et l’extérieur pour rendre leur accroche invisible. Sauf que comme j’ai gardé la différence de longueur entre le tissu doublure et le tissu extérieur comme elle (je ne réfléchis pas donc), les anses se trouvaient prises en retrait vers l’intérieur du sac. Après plusieurs tâtonnements / essais, ma choupette et moi avons décidé d’en profiter pour faire un revers décoratif du tissu extérieur. Et en fait, ben c’est super joli. Surtout que j’en ai profité pour le surpiquer avec un point broderie décoratif au fil de broderie.
Donc, c’est une “erreur” que je vais garder pour les suivants !

En revanche, avec cette modification, le sac à pain est un peu court. Donc à refaire en allongeant les coupons de 5 cm, peut-être même 7.

Sinon, c’est vraiment une couture très simple. Très détente après un projet un peu crispant. Juste ce qu’il me fallait pour avoir du plaisir à réaliser quelque chose en s’appliquant le mieux possible pour de belles finitions, sans se prendre la tête sur un éventuel ratage. On s’en fiche un peu de rater le sac à pain. Au pire, on en refait un…

Quelques infos pratiques

  • Fournitures et investissement financier : aucun ! projet chutes et restes

  • Cout réel estimé : environ 4,15 €
  • rectangle de 42 x 50 de tissu sergé Séréna (Mondial Tissus, 10,99 € / m) : environ 1,50 €
  • rectangle de 42 x 60 de cotonnade imprimé Dapper collection (12,99 € / m) : environ 2,15 €
  • un bout de fil écru : 0,50 €

  • Temps de confection : 3 heures

2 heures pour la confection du sac en lui-même et 1 heure pour les essais de broderie et réglages pour que ça tombe bien.

  • Dimension : En réel, ça donne donc un sac à pain de 20 x 50 cm (sans les anses).

Il faudrait plutôt un sac de 20 cm x 55 cm, peut-être même 60 cm.
Donc des coupons de 42 x 55 et 42 x 65.

Bilan

Petite cousette très agréable, dont je suis bien contente. Finalement, c’est le principal. L’autre sac à pain a trouvé le chemin de mon sac à main où il restera.

L’étiquette brodée est un poil de travers, et alors ? On s’en fiche.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.