Réalisations,  Réalisations Couture,  Vêtements

Robe Yselda, d’Artesane, version 2

Des mois après l’avoir cousue, j’ai enfin eu l’occasion de porter ma robe Yselda rouge, modèle du livre Passez votre CAP couture avec Artesane. Hiver, confinement, toussa toussa… pas eu l’occasion. Mais ma Choupette a franchi avec honneur une étape qui méritait bien une petite, non grosse !, célébration. J’ai étrenné ma robe pour l’occasion. Outre les compliments sur le modèle, moi j’ai adoré la porter. Je me suis donc mis en recherche immédiatement d’un autre tissu pour une autre version.

Un seul tissu me plaisait dans ma mercerie : un twill de coton bio bleu canard. J’étais un peu sceptique, il me semblait un peu sévère, manquant un peu de peps…. J’aurais souhaité peut-être plus fun. Mais après couture, je ne suis pas du tout déçue, bien au contraire ! Le tissu est plus “passe-partout” et rend ma robe plus portable au quotidien.

Robe Yselda bleu canard

Le tissu tire un peu vers le gris sur la photo, mais il est vraiment plus bleu canard.

La réalisation

J’ai repris exactement le patronage de la première version rouge, avec aucune autre modification. C’est donc une version allongée de 5,5 cm par rapport à la version du patron, en version de base, surpiquée partout et goutte d’eau fermée par un bouton au dos.

J’ai posé les pièces sur le tissu et go. J’ai seulement légèrement redessiné la goutte d’eau qui dès le départ sur la planche de patron m’avait semblé un peu dissymétrique. Un vrai gain de temps !

Pour la surpiqure, j’ai utilisé cette fois-ci un fil dédié, dans les mêmes tons que le tissu (je n’ai pas osé le contraste), mais légèrement brillant : un Metler poly sheen.

Et je ne me suis pas embêtée à faire une bride au point noué pour fermer la goutte d’eau. J’ai simplement tressé du fil 4 brins (4 fois replié et tordu sur lui-même).

En photos

Mais, à propos, vous n’aviez pas eu de photos portées de la version rouge, puisque je ne l’ai étrennée que début juillet ? Alors voilà :

Quelques infos pratiques

  • Fournitures et investissement financier : 39,45 €
  • Twill de coton bio – bleu canard (tissu à sens donc, les lignes du sergé) – 2 m à 15,99 € / m : 31,98 €
  • 1 bobine de fil Metler poly sheen 442 (200 m) : 3,48 €
  • 1 zip invisible 40 cm : 3,99 €

  • Cout réel estimé : environ 32,30 €

1,50 m seulement du tissu twill de coton bio. Bizarre non ? J’avais estimé à 1,75 m nécessaire sur la toile ramie – sans sens ! – en 140 cm. Peut-être parce que le coupon de twill était en 145 cm et que cela a suffit à mettre les pièces à la même hauteur.

Le fil de couture principal est un fil Gütermann 904 (250 m, à 4,99 € la bobine) couture polyvalente, reste d’un costume d’elfe que je n’ai pas encore publié ici.

  • 1,50 m tissu twill de coton bio → 23,99 €
  • thermocollant léger Vlieseline H200 : un coupon de 30 cm x 40 cm (à 5,99 / m) → environ 1,5 €
  • Fil Gütermann 904, environ un tiers de la bobine → 1,67 €
  • Un tiers de la bobine de fil Metler → 1,16 €
  • Le zip : 3,99 €
  • Un bouton de récupération du stock de ma maman

  • Temps de confection : 2 petites journées

Ce temps de confection n’intègre donc que la coupe du tissu, l’assemblage et les finitions. Le relevé du patron et son découpage étant déjà faits.
En cela, je suis donc dans les temps de l’épreuve du CAP (18 heures).

Alors, verdict ?

Moi, j’adore ! Si je pouvais porter en permanence ce genre de robe, ça ferait mon bonheur. Dommage que les manches courtes et sa coupe ajustée sur tissu chaine et trame n’en fasse qu’un modèle été ^^. Cintrée, élégante, légère. Exactement ce que j’aime et dont je pense que cela me va bien :-).

Ceci dit, j’ai cette fois-ci, grâce aux photos pu déceler un petit souci qu’il va falloir que j’apprenne à résoudre :

Et oui ! Un gros plis au dos ! Horreur ! Voilà qui met en évidence qu’il va falloir que j’apprenne à faire les ajustements dit “dos cambré”.

Côté petits détails, j’avais crains que la toile ramie (toile d’orties) soit un peu désagréable, rêche et rigide, sur la peau. Certes, ce n’est pas une seconde peau, mais c’est moins pire que ce que je craignais. Et cela va s’assouplir aux lavages. Côté twill de coton bio, là, c’est super agréable.

Envie de laisser un commentaire ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :