Accessoires et autres,  Réalisations,  Réalisations Couture

Portefeuille mini Compère, de Sacôtin

Je voulais changer mon portefeuille depuis un bon moment. Acheté quand j’ai passé mon permis de conduire pour contenir le précieux sésame rose, la poche zippée tombait en lambeaux. C’était pourtant un modèle maroquinerie, cuir véritable (oui, à l’époque, ça se faisait… c’était même signe de bonne qualité…)… Ok, je me fais vieille, lui aussi… c’était temps.

J’ai longuement cherché : tutos Youtube, guides / tutos de blogs… Je ne trouvais rien qui correspondait à mes critères : peu d’emplacements portecartes (vive l’appli Stocard ! et sinon, j’ai un portecartes dédié), deux emplacements fenêtre pour la carte d’identité et le permis de conduire (il parait que les nouveaux seront format CNI et donc visibles directement…) et une poche zippée pour mettre occasionnellement ma monnaie quand je pars léger. Je n’avais pas besoin de l’emplacement pour les billets (pas confiante du tout, je ne m’en suis jamais servie). Bref, quelque chose de simple, compact pour contenir l’essentiel sans superflu.

J’ai fini par tomber sur le modèle du Compère de Sacôtin. J’ai longuement hésité, un peu réticente à payer le prix du patron pour quelque chose que je pensais de prime abord trouver facilement. Le temps passant, je me suis rendue à l’évidence : les tutos que je trouvais faisaient cheap ou n’étaient pas adaptés ou ne me faisaient pas envie… J’ai donc franchi la porte de Sacôtin.

La réalisation

J’ai donc découvert les cahiers techniques ultra-léchés de Véronique Pinson. Erreur fatale, me voilà tombée donc dans les Sacôtines Addicts.

Impossible de se tromper. Entre les schémas ultra-précis et nombreux et les explications aussi précises et nombreuses, on est pris par la main de A à Z. Le seul point d’achoppement pourrait être la difficulté de la machine à coudre à passer les nombreuses épaisseurs. Ce qui n’est pas le cas de la mienne.

J’ai choisi le format mini puisque c’était un essai et que de toute façon je ne transporte pas sur moi les papiers de la voiture. Mais il existe un format un peu plus grand au format de la carte grise.

Quelques infos pratiques

  • Fournitures et investissement financier : 36,91 €
[/su_list]
  • La pince Vario Love, de Prym : 16,99 €
  • Un set de boutons gris argent color snap multi-formes : 3,49 €
  • 2 coupons tissus patchwork FatQuarter écrue à surimpression florale (je ne trouvais rien qui me plaisait ailleurs) : 2x 3,49 = 6,98 €
  • 1 zip 10 cm : 0,99 €
  • Le patron du Compère de Sacôtin : 6,60 €
  • Entoilage Vlieseline G700 – 20 cm à 9,30 € / m : 1,86 €

Ok, on pourrait considérer que la pince ne fait pas partie des fournitures dédiées, mais je l’ai achetée spécialement pour ce projet…

  • Cout réel estimé : environ 12 €
[/su_list]
  • Rectangle de 25 x 30 cm de simili cuir vintage bleu (chute de mon sac Roll-top), soit un quart d’un coupon à 8,99 € : 2,25 €
  • Un peu plus d’un coupon de tissu patch intérieur (ouf… j’en avais pris deux) : 4 €
  • Le zip : 0,99 €
  • Le patron : 6,60 €
  • Autres fournitures : entoilage (environ la moitié de la laize en 20 cm de haut), fils, quelques boutons pressions (vive les essais…), une pochette plastique sacrifiée, le papier pour le patron… 1 à 2 €

Il me reste pile poil (pas plus) de quoi faire un autre portefeuille au format medium dans le coupon de simili vintage bleu. En revanche, j’ai donné le reste du deuxième coupon de tissu patch à ma maman, qui en aura plus l’utilité que moi.

  • Temps de confection : 1 bonne journée

J’ai pris mon temps pour comprendre le patron (c’était mon premier accessoire du genre) et c’est tout de même une réalisation nécessitant minutie et patience.

Alors, verdict ?

Très satisfaite ! Le patron est au top, les explications pareilles.

Je pense m’être bien débrouillée de la couture. Il y a quelques erreurs agaçantes, comme la surpiqure extérieure que j’ai fait trop près du bord et donc forcément qui n’est pas top.

C’était plutôt un test, à la fois de la marque, du patron, du modèle… donc j’ai pris ce que j’avais sous la main pour le plastique transparent des fenêtres, c’est à dire une pochette cristal polypro. Erreur ! Ce type de polypropylène casse et marque dès qu’on le manipule. Et forcément, avec le retournement final de la poche fenêtrée, c’est tout moche.

Le seul point négatif pour moi, c’est la taille de la poche zippée, tout de même très petite (9 x 7 cm). Pour le prochain (en cours ^^), j’ai recalculé les pièces pour la faire 2 cm plus large, en réduisant un peu la largeur des bandes latérales. Et pour équilibrer en symétrie, je vais également agrandir la largeur du portecartes, ce qui ne sera de toute façon pas un mal, c’est très ajusté tel que.

Rien que des broutilles. J’ai réalisé ce portefeuille il y a plusieurs semaines et dès le jour même, je voulais déjà le refaire. J’ai enfin trouvé un autre tissu extérieur qui me plait et dans les kits Jive-Compère de la Mercerie des créateurs, il y a un rectangle de cristal transparent, donc il n’y a plus qu’à !

Conquise !

Envie de laisser un commentaire ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :