Mes débuts avec la surjeteuse Lidl

J’ai expliqué dans l’article Couture ? Vous avez dit couture ? comment j’en suis arrivée à posséder la surjeteuse Lidl E Element 1450 ol by Pfaff. Je vous raconte aujourd’hui mes premiers pas avec cette machine.

Que de fils et de boutons !

La surjeteuse a une réputation de machine compliquée à prendre en main. De prime abord, elle ressemble pourtant à une machine à coudre classique, en plus massif.

Lidl E Element 1450 ol by Pfaff

Mais une chose saute aux yeux, c’est que la surjeteuse dispose de 4 porte-bobines, ce qui implique 4 fils à mettre en place. Et quand on ouvre le capot, on comprend vite que cela ne va pas être intuitif, même si on maitrise l’enfilage sur une machine à coudre. Il suffit de regarder tous les schémas de couleurs sous le capot : lire le mode d’emploi est impératif pour espérer commencer à coudre !

Enfilage

Pour maitriser l’enfilage de la surjeteuse Lidl, j’ai utilisé deux sources :

Après avoir potassé deux petites heures, je me suis lancée pour l’enfilage. Plutôt facile, à vrai dire, grâce à mes guides.

Premiers points

Le verdict d’un bon enfilage, c’est bien sûr l’allumage de la machine et la création d’une première chainette. Bingo, ça a fonctionné du premier coup pour moi.

Surjeteuse - chainette 4 fils

Elle n’a l’air de rien, cette chainette, mais j’ai sauté de joie en la voyant apparaitre. Elle signifiait que mon enfilage était correct et que j’allais bientôt pouvoir utiliser ma surjeteuse.

Bon, il faut bien l’avouer, mes premiers essais de surjetage ont été assez lamentables.

Mais en analysant bien les surjets obtenus, j’ai peu à peu réussi à régler correctement le point. Je suis alors passée à ma première couture à la surjeteuse : les surjets de mes housses de coussin. Ci-dessous le résultat, endroit et envers.

Avouez que ça le fait !

Bilan ?

Mon bilan ? Je suis ravie, tout simplement. J’ai une surjeteuse qui va me permettre d’élargir mes possibilités de couture. C’est toujours une satisfaction d’apprendre à maitriser de nouvelles machines.

J’ai conscience que la surjeteuse Lidl est une machine d’entrée de gamme (la plus entrée de gamme, pour tout dire). Ses fonctionnalités sont restreintes par rapport aux surjeteuses à 500 €. Mais je n’aurais pas dépensé une telle somme car je me prépare à devoir investir dans une machine à coudre dès que ma Pfaff Tipmatic rendra l’âme. À 30 ans d’âge, ça devient imprévisible ! Donc entre rien et cette petite surjeteuse qui ne m’a couté que 159 €, eh bien je suis contente de l’avoir trouvée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.