Accessoires et autres,  Réalisations,  Réalisations Couture

Deux trousses Marguerite

La trousse Marguerite, de Petit Patron, pour ranger tout son nécessaire de couture m’a tapée dans l’œil dès sa sortie. Sûrement mon côté monomaniaque de l’organisation toujours à la recherche du rangement ultime…

Récemment, je me suis cousue une pochette pour ma tablette avec un sergé aux motifs très enfantins (on peut se lâcher pour un intérieur de housse de tablette !). Il m’en restait juste assez pour la fameuse trousse Marguerite. Je me suis lancée.

Puis, j’ai aussi cousu une housse pour la tablette de ma nièce. Et là aussi je me suis lâchée sur le tissu intérieur (même raison…). Il me restait pile juste ce qu’il fallait pour une autre trousse Marguerite. Celle-ci est pour ma maman.

La réalisation

Le modèle

La trousse Marguerite a été conçue spécialement pour le matériel couture. Les poches ont été conçues pour accueillir à portée de main les outils les plus utilisés (emplacement, taille, nombre de poches). Le patron prévoit un panneau de poches extérieur sur tout le pourtour de la trousse et une poche plaquée zippée intérieure.

Préparation et entoilage

Pour les deux versions, j’ai pris des libertés avec les préconisations d’entoilage. J’ai préférer entoiler les panneaux “arrière” des poches, pas les panneaux “avant” (en clair, j’ai entoilé le tissu doublure des poches, pas le tissu extérieur des poches comme indiqué). J’ai aussi entoilé le panneau principal, qui forme le corps de la trousse sur lequel est plaqué le panneau des poches.

L’entoilage pour les deux trousses n’est pas le même : ma trousse est en sergé assez ferme alors que la trousse de ma maman est en popeline plus légère. Mais globalement, pour la doublure des poches extérieures, j’ai utilisé un entoilage ferme alors que pour les poches intérieures, c’est un entoilage plus léger. Et avec l’expérience, pour le panneau principal de la deuxième trousse, j’ai entoilé ferme le bas (sur la hauteur des poches) et léger le haut (qui doit pouvoir plisser facilement pour refermer la trousse).

Mes modifications

J’ai mis plus de galon / ruban destiné à accrocher les pinces que prévu : 3 morceaux au lieu d’un seul. J’ai placé les deux galons supplémentaires sur le bloc 6 (le dernier de la ceinture de poche, contigu à celui où est placé le galon prévu par le modèle). Bien pratique.

À l’usage, je me suis très vite rendue compte que je ne me sers pas de la poche zippée extérieure. Ça m’agace de devoir ouvrir le zip. En revanche, il me manque au moins une petite poche basse. Il n’y en a qu’une. Sauf que entre le mètre ruban, la boite d’épingles, le tournevis des aiguilles MaC, les ciseaux broderie… en fait j’ai pas mal d’articles de petite taille. Pour les poches hautes en revanche, c’est nickel, exactement ce que j’ai besoin (cutter rotatif, grande paire de ciseaux et 4 poches type stylo). Donc pour la version pour ma maman, j’ai ajouté une poche plaquée basse (sur une des poches hautes). Elle voulait la poche zippée, je lui ai laissée.

Dernières modifications importantes : l’intérieur de la trousse.

C’est peut-être le seul reproche que je ferais au modèle. Il n’y a qu’une seule petite poche intérieure, plaquée zippée. Elle est – à mon avis – mal intégrée : c’est un peu bizarre de faire une poche zippée indépendante puis plaquée sur le corps de la trousse. Il était trop tard pour modifier pour ma version. Pour la trousse de ma maman, j’ai anticipé et j’ai fait une poche zippée passepoilée, et donc cachée dans la doublure.

Et comme une seule poche intérieure, ce n’était pas suffisant, j’ai ajouté une bande complète de poches : au même format que la ceinture extérieure et scindée en 5 poches. Pour la version de ma maman, j’avais même assez de tissu extérieur pour les faire avec.

Quelques infos pratiques

  • Cout estimé pour ma trousse : environ 24 €
  • 50 x 100 cm de tissu extérieur – sergé coton imprimé forêt – à 14,99 € / m (en 140 cm) : 5 €
  • 50 x 140 cm de tissu intérieur (donc plus que ce qu’indique le patron) – sergé Serena à 10,99 € / m : 6 €
  • Entoilage H200 – 50 cm : 5 € (je n’ai pas entoilé le tissu intérieur, assez épais)
  • 1,50 m de galon polyester vert canard à 0,69 € / m : 1 €
  • 1 bloque-cordon : 0,53 €
  • 2 fermetures zip 12 cm à 0,99 € : 1,98 €
  • Moitié du prix du patron (10 €) : 5 €
  • Fil écru

  • Cout estimé pour la trousse de ma maman : un peu moins de 27 €
  • 1 coupon de 50 x 110 cm de tissu extérieur – popeline imprimée tropical à 10,90 € / m (en 140 cm) : 4 €
  • coupon de 50 cm x 70 cm de tissu intérieur – popeline unie vert menthe à 8,90 € / m (en 140 cm) : 3 €
  • Entoilage H250 (ferme) et entoilage H180 (léger) – 100 cm : 8 €
  • 1 bloque-cordon : 1,50 €
  • 55 cm de galon coton : 0,50 € (c’est un peu trop court !)
  • 2 fermetures zip 12 cm à 0,99 € : 1,98 €
  • 1 bobine de fil 100 m Gütermann : 2,65 € (utilisée entièrement)
  • Moitié du prix du patron (10 €) : 5 €
  • Le ruban gros grain est une chute de ruban scrap.
  • Temps de confection : 1 bonne journée par trousse

À noter que j’ai pris le temps de réfléchir à un plan de coupe des pièces pour couper sans perte de tissu, en coupant des bandes puis les bandes en rectangles. En plus, c’est plus facile pour entoiler (j’entoile une grande pièce avant découpe).

Alors, verdict ?

Un peu de négatif

Mon seul vrai reproche, c’est pour le haut de la trousse. Je pense que le panneau principal n’est pas assez haut. Donc quand je resserre le cordon pour fermer la trousse, en fait, ça ne ferme pas. Il y a un trou assez important (on voit d’ailleurs mon range aiguilles qui en dépasse).

Je pensais que c’était lié à mon tissu, trop épais. Mais ça fait pareil sur la trousse de ma maman, et là, c’est de la popeline. Peut-être qu’en augmentant un peu la hauteur du panneau (environ 3 cm, max 4), cela permettrait d’avoir plus de marge. Ça ne pourra jamais être complètement fermé je pense, mais on doit pouvoir faire mieux.

Et beaucoup plus de positif

Franchement très sympa. Ici, c’est adopté. Ma trousse Marguerite a remplacé ma petite boite à outils. Tout ce dont j’ai besoin pour coudre est à portée de main, sans que cela ne traine sur le bureau. L’intérieur permet de ranger le reste à la fin de la séance (ma boite à fils et mes poids). Dans les poches intérieures, je mets ce qui ne me sert pas au “quotidien” (les recharges de mine, ma réserve de canettes…).

Cette trousse est vraiment bien réfléchie et bien conçue. Même si l’agencement intérieur aurait pu être mieux finalisé. La taille des poches est bien calibrée. L’intérieur pourrait être un peu petit pour certains, mais ça la rendrait moins maniable (et plus on charge, plus on alourdit). D’ailleurs, à propos de maniabilité, une sangle / anse pour l’attraper, ça serait bien.

Les ajustements que j’ai faits me conviennent. Pour une prochaine, je supprimerai la fermeture zip extérieure pour la remplacer par une poche plaquée.

Des conseils ?

Je pense que la trousse doit être plus jolie visuellement avec un tissu à petits motifs. Ici, j’ai utilisé deux tissus à motifs assez gros et comme toute la ceinture est formée de poches coupées indépendamment puis cousues ensemble, ça coupe tous les motifs. C’est bof.

Pour finir, je vous déconseille le cordon rond pour faire le support des pinces (comme dans ma version). Les pinces tournent autour du cordon, elles ne sont pas “pincées dessus”. Très pénible. C’est pour ça que pour la trousse de ma maman, j’ai utilisé du ruban de largeur 15 mm. Au moins, là, les pinces sont pincées sur le ruban, elles ne tournent pas autour. En plus, à l’usage, mon cordon polyester se détend (et pourtant je l’avais coupé plus court que la largeur de la poche exprès !) et ce n’est pas très joli.

Très bon modèle. Trousse très sympa, très utile, bien réfléchie. Il y a quelques ajustements à faire, en particulier pour l’intérieur, mais moi, c’est adopté. J’adore.

2 commentaires

Envie de laisser un commentaire ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :