Des bons points et leur boite

bon-pointMa série de bons points en classe arrivait en fin de vie. Cela faisait déjà quelques mois que je reculais le moment fatal où j’allais devoir me poster devant le massicot (pour un temps certain, et en tout cas trop long). Vive ma Cameo, ce fut fait en 2 temps 3 mouvements. Surtout que je n’ai pas “perdu” de temps à fabriquer une image très compliquée : un smiley souriant et une inscription. Tout simple.

Temps de travail : patron = environ 30 min ; découpage de 4 planches A4 = moins de 5 min.

Je manque toujours de petites boites en classe, et plus exactement de boites homogènes. Alors j’en ai profité pour en fabriquer une avec un matériau que je voulais tester : du carton, acheté chez “Cooleur”, d’épaisseur un peu moins d’un millimètre. Test pas concluant  😕 : ma Cameo n’arrive pas à perforer complètement le carton. Il reste l’équivalent de la feuille du dessous. Alors ça permet d’avoir le tracé, et on finit au cuter, mais bon. De plus, comme m’avait prévenu la personne de chez Cooleur, le carton déchire un peu au pliage, même en faisant un trait de découpe “pliage” peu profond et en marquant bien le pli. Certes, la boite tient bien et c’est ce que je voulais. Mais je ne suis pas persuadée du bon choix de matériau. Sauf que moins épais, c’est joli, mais la boite ne tient pas à l’usage (j’ai aussi testé avec de la cartoline Maya 270g).

bons-points

Côté patron : j’ai commencé par mettre sur ma page une image de tableau, dont j’avais réglé la taille des cellules à la taille voulue de mes bons points. C’était pour me servir de grille pour positionner mes lignes de découpe. J’ai tracé mes lignes, en faisant bien attention à les aligner à gauche pour les lignes horizontales et en haut pour les lignes verticales. Et j’ai terminé en disposant mes images de bons points. C’est tout.

planche_bons-points_capture boite_bons-points_capture

Pourquoi je n’ai pas vectorisé l’image de mon tableau ? On peut croire que cela va plus vite, puisqu’on obtient les lignes en un seul clic. Sauf que si on y regarde de plus près, quand on vectorise les lignes d’un tableau, on s’aperçoit que les points de découpe se répartissent à tous les croisements des lignes, ils sont très nombreux. En posant des lignes de découpe manuelle, on a des points seulement sur l’extérieur, la lame va donc d’un bord à l’autre en ligne directe. De plus, en vectorisant, même une image de bonne qualité, les lignes ne sont pas propres et il faut faire beaucoup de correction. Du temps gagné au début… qu’on perd très rapidement. Et finalement du temps gagné par une méthode plus indirecte.

Documents à télécharger


details-techniques-v2-250w

PapiersRéglagesTechniquePatrons

papier-100w

Boite : Carton léger, de chez “Cooleur”, en grande plaque

Décoration du couvercle de la boite : ClaireFontaine Trophée 160g (fond) et Pollen 210g (texte et déco)

Les bons points : ClaireFontaine Pollen 210g (pour la solidité dans le temps)

reglages-100w

Carton léger

  • Lame : 10
  • Vitesse : 5
  • Épaisseur : 33

ClaireFontaine Pollen 210g

  • Lame : 3
  • Vitesse : 7
  • Épaisseur : 30 (lame un peu usée par le carton je pense…, et pourtant aiguisée après)

techniques-100w

Découpage

Boite : image vectorisée en provenance de TemplateMaker

Déco : fait perso

Planche à bons points : fait perso

%d blogueurs aiment cette page :