Blouse Léonie, d’Artesane

Une autre blouse, et celle-ci n’est pas pour moi ! La fête des mères approche à grands pas, c’était l’occasion. Si j’ai bien compris, la blouse Léonie d’Artésane est le résultat d’une collaboration entre Artesane, le site de cours en ligne, et le magasine Modes & Travaux.

C’est une jolie blouse courte, aux manches trois quart, dont l’originalité réside dans le croisement des pans avant avec de jolis festons. C’est d’ailleurs là que réside la seule difficulté de cette blouse.

Blouse Léonie, d'Artésane
Blouse Léonie, sur ma maman, en ce jour de Fête des Mères.

La réalisation de la blouse Léonie

Ce patron n’est désormais disponible qu’au format PDF sur le site d’Artesane. Je me suis donc frottée pour la première fois au patron numérique. Finalement, vraiment rien de très compliqué. Bon, peut-être que mon expérience en scrap a facilité les choses : massicot, scotch double face… et hop c’était prêt. En revanche, j’ai tout de même reporté le patronage sur papier de soie. Mais reste à savoir ce qui est le plus long : l’assemblage du patron ou le report du patronage ? Avec le risque d’erreurs de report en prime.

Après vérification, il ne me restait pas assez de tissu imprimé rouge Dapper Collection de ma blouse Idylle, j’ai donc fait un petit saut chez Mondial Tissus et j’en suis revenu avec une jolie popeline imprimée “grues vert tendre sur fond gris” et la mercerie nécessaire.

Cette fois-ci, il n’y a pas de vidéo pas à pas détaillée de la confection, seulement un extrait spécifique à l’assemblage des festons. Et la notice ne m’a pas paru très détaillée (enfin, peut-être que c’est comme ça d’habitude). Mais le montage était très semblable à la blouse Idylle, je m’en suis dépatouillée sans difficulté.

Je n’ai pas dérogé au patron initial. Ma seule adaptation a été de faire un assemblage en couture anglaise pour un résultat plus propre. Cela m’a juste demandé d’anticiper lors du report du patronage : j’ai ajouté 3 mm sur les lignes d’assemblage. Rien de compliqué. Ah, si… j’ai bien sûr effectué une surpiqure sur l’ensemble festons et encolure (en un seul piquage), mais pas aussi loin que l’indiquait le patron (environ 1 cm). J’ai surpiqué plus classiquement à 3 mm.

Cette blouse m’a obligé à affronter les boutonnières. Je ne pouvais pas les éviter ad vitam aeternam… J’ai eu quelques sueurs froides quand ma machine a « refusé » de les réaliser, j’ai même appelé à la rescousse. Et bizarrement après 3 on / off, elle s’est ravisée. Là, tout a roulé tout seul, c’est tout automatique : on paramètre, on appuie sur Start et elle fait tout en une seule passe. On peut aller se faire un chocolat chaud en attendant…

En photos

Quelques infos pratiques

  • Fournitures et investissement financier : 35,94 €
  • Popeline de coton (ref : 154069, Mondial Tissus) – 2,20 m à 8,99 € / m : 17,98 €
  • Vlieseline H200 – 1 m à 5,99 € / m : 5,99 €
  • Boutons de manchette (oui, bon…) 7 pièces, effet métal, 13 mm : 3,99 €
  • Boite de boutons pression, 15 pièces, 11 mm : 2,99 €
  • Bobine de fil Güterman 250 m : 4,99 €

  • Cout réel estimé : 19,84 €
  • Tissu – 1,70 m à 8,99 € / m : 15,24 €
  • Vlieseline H200 – 40 cm à 5,99 € / m : 2,40 €
  • Boutons métal – 3 boutons : 1,70 €
  • Boutons pression – 1 bouton plastique transparent : stock
  • Fil : environ 0,50 € ?

  • Temps de confection : environ 2 jours
  • Assemblage du patronage, report et découpage : 4 heures
  • Confection : 1 journée et demi

Verdict sur la blouse Léonie d’Artésane ?

La blouse est simple à confectionner et elle a un joli rendu. Elle tombe parfaitement sur ma maman, dont je n’avais pourtant pas les mensurations, juste la taille “confection”.

Je pense qu’elle se porte facilement sur un jean ou une jupe. C’est un bon choix de modèle. Et je pense qu’elle a été conçue pour pouvoir être confectionnée en choisissant le sens du croisement des pans devant : festons vers la droite ou festons vers la gauche. Il suffit de reporter les deux pans avant du patronage en miroir.

Le niveau de confection indicatif d’Artesane la place en « intermédiaire ». Je ne l’ai pourtant pas trouvée difficile à réaliser, même avec le livret un peu expéditif du patron. On va dire « Intermédiaire — » alors ?

Quelques critiques tout de même

Le patron indique 1,50 m de tissu pour la taille 44 que j’ai confectionnée. Il m’a fallu 1,45 m exactement. Il ne faut pas se planter dans le découpage des pièces ! Alors, certes, mon tissu nécessitait non pas de vrais raccords, mais au moins de faire attention au sens des pièces (tissu avec un haut et un bas) et d’aligner soigneusement le bas des pans avant et arrière. De plus, les parementures doivent être coupées dans le biais, alors pour qu’elles soient dans le bon sens et bien alignées sur le bas des pans, pas facile de les placer dans un coin pour économiser. Cela fait donc perdre un peu de tissu. Il suffit que la vendeuse fasse une erreur de découpe et vende un léger moins que le 1,50 m demandé…

Heureusement que j’en avait pris 2,20 m … car en plus il a fallu que je redécoupe les deux parementures avant :
Il y a une erreur dans le patron PDF : les deux parementures des pans avant sont en miroir. Pour les utiliser avec les pans avant tel qu’ils sont présentés sur le patron, il faut donc en fait découper les parementures en miroir par rapport aux pièces présentées sur le patron. Surement une confusion entre les deux versions possibles de la blouse (croisement vers la gauche ou vers la droite des pans avant) ? D’après mes recherches, je ne suis pas la seule à avoir été obligée de refaire les parementures.
Voilà pourquoi j’ai utilisé 1,70 m bien tassé au lieu de 1,50 m et un peu plus d’entoilage thermocollant que prévu.

Je n’ai pas placé les boutons sur les emplacements prévus. Ils m’ont semblé un peu… fantaisiste. En tout cas, pas du tout alignés et centrés. J’ai donc pris ma règle et fait comme il me semblait bien. Je n’étais pas loin, je n’ai eu besoin de réajuster que celui du haut.
Pour les boutons pression, les pans se tiennent bien, un seul suffira donc : celui du bas pour éviter que le pan intérieur ne tombe.

Très bonne fête à toutes les mamans
En fait, très bonne fête à toutes les femmes :-).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.