Un Patch Book : questionnement… (#4)

Fin de la première semaine de février

Les premières commandes sont passées. J’ai un peu plus affiné ce vers quoi je voudrais aller. Bing, cela n’a pas manqué, j’ai dégagé au moins autant de questions que de points d’appui.

L’organisation des pages

Je n’avais pas encore déballé mon pack de papier Capsule Collection • Eau du Nil. Après tout, il n’y avait pas de raison de le faire, et plutôt des raisons de ne pas le faire, comme ne pas abimer les papiers. Mais pour déterminer le nombre de papiers nécessaires, en fonction du nombre de pages probables, j’ai voulu voir comment étaient organisés les recto-verso. Verso blanc !!!

Ben ça, ça ne m’était même pas venu à l’esprit ! Mais un simple coup d’oeil sur la page “présentation”, et je me rends compte que j’aurais dû le voir de suite : il n’y a pas la mention “recto-verso” ! Certes, il n’y a pas non plus la mention “verso blanc” ou “verso * nom de la couleur *”, mais on sait bien qu’en marketing, une absence de mention signifie une absence tout court. Si le papier avait été recto-verso, ça aurait été un atout marketing, et donc indiqué.

Bon. Donc… ben bof quoi le verso blanc. Ça ne va avoir l’air de rien une page blanche à gauche et une page imprimée à droite. Comment je vais régler ça ?

  • Est-ce que je replie ma feuille de scrap en deux, pour avoir un recto et un verso identique ? avec le pli comme bord de page ?
  • Est-ce que je colle en recto / verso une page “Eau du Nil” et une page “Oyster blush” ? donnant ainsi un recto imprimé vert et un verso imprimé beige ?
  • Est-ce que je colle au dos de chaque page imprimée, une page unie d’une couleur la plus proche possible du recto ? donnant un recto imprimé et un verso uni ?
  • Est-ce que je colle au dos de chaque page imprimée une page unie d’une couleur la proche possible de la page voisine à droite ? donnant ainsi une double page unie à gauche et imprimée à droite ?
  • Et dans ces deux cas-là, est-ce que je vais trouver des papiers de ces deux couleurs ?

Le format des pages

D’après Anyssa, cela serait plus joli de ne mettre qu’une photo par double page (genre la photo à droite et la page de gauche pour le titre). Très bien, je pense en effet que ça serait plus sympa. Non, en fait j’en suis même sure. L’oeil ne serait attiré que par une photo à la fois.

A priori, je pars sur des formats de photo en 10×15. Je trouve le 9×13 un peu radin… le Pach Book est là pour mettre en valeur, pas pour donner une impression de rachitisme.

Et comme ce soir, j’ai en plus fait un croquis du projet, je me rends compte que si je veux mettre le titre et la photo sur une même page, il me faut au moins 21/22 cm en hauteur et au moins 18 en largeur. Ce qui revient à donner réponse à une de mes premières questions : une ou deux pages par feuille de scrap ? Là, ça serait forcément une page par feuille de scrap.

Ne mettre chaque photo que une par double page me dégage de l’espace sur la page de gauche, et je peux peut-être réduire la taille de la page. Si je table sur des photos en 10×15 cm, je peux prévoir quelque chose comme une taille de 18x18cm (il faut prévoir la marge de la reliure, et les photos ne doivent pas être collée au bord de la page, on doit pouvoir voir le motif imprimé). Oui, carré, car je ne suis pas sure que toutes les photos aient été prises au format portrait, ni que celles en paysage pourraient être placées en portrait. Sauf que là encore, un 18x18cm, ça ne fait qu’une page par feuille, et finalement avec encore plus de perte.
D’ailleurs, ça me fait penser que je dois revoir mon croquis… je l’ai élaboré avec deux photos en portrait, j’ai donc zappé les éventuelles photos en paysage, qui m’augmentent ma largeur de page.

Carré ? Bof, comme ça, je ne suis pas emballée. Je dois mûrir ça. J’étais plus partie sur du rectangulaire.

  • carré 18×18 cm ?
  • rectangulaire 22×18 cm ?

Dans tous les cas, ça répond à ma première question ci-dessus : Je ne peux pas replier ma page imprimée sur elle-même, ma feuille 12″ n’est pas assez grande. Ok…

Le nombre de pages / feuilles m’interroge aussi

Dans tous les cas, je vais donc devoir prévoir une feuille 12″ par page. Pfiou… quelque chose comme 90 pages ? Bon, là clairement je n’ai pas commandé assez, puisque j’arrive là à 64 feuilles.

Pour rester à une seule photo par double page, soit 180 pages / 90 feuilles, mais en gardant une organisation où j’alterne une page verte / une page beige, je dois prévoir le double : 2 packs verts et 2 packs beiges, soit 120 feuilles. Mais 90 feuilles, ça va faire un book énorme !

C’est sûr que la solution “une photo sur chaque page, à gauche et à droite”, ça réduit de moitié (y compris financièrement hein ^^).

Ou alors, je baisse la taille des photos. En 9×13.
Mouais, mais même comme ça, il me faut une page de 16×16… ça ne résoud pas mon problème de “1 page par feuille”. Mauvaise option à priori.

  • Une seule photo par double page ? 90 feuilles
  • Une photo par page ? 45 feuilles
  • Des photos en 9x13cm, et des pages en 15×15 ? Ça ne ferait pas trop étriqué avec la place prise par la reliure ? Et je peux faire 2 pages par feuille… Voire même revenir à une double page pliée sur elle-même.

Un seul book ou deux ?

  • 45 feuilles / 90 pages, ça peut se tenter en un seul book.
  • 90 feuilles / 180 pages, mhmm… ça parait chaud. Surtout qu’il faut ajouter l’épaisseur de toutes les photos. Solution proposée par Anyssa : couper le Patch book en deux parties, chronologiquement par exemple.

Que de questions !

Laisser un commentaire