Organisateur de sac gris et blanc

Non pas que j’avais besoin d’un organisateur de sac, j’en ai déjà 2/3, et plus particulièrement ma maman m’en a confectionné un pour Noël. C’était plus dans une optique d’entrainement et de me confronter à un assemblage plus complexe que les trousses ou les paniers.

Organisateur de sac gris

La réalisation

Comme pour la trousse Isabelle, j’ai suivi strictement le tuto vidéo Organisateur de sac de Caroline Muller, de la chaine Karo’Line Créations. Étonnement, dans la conception, on arrive à quelque chose de très proche de celui que ma mère m’a confectionné pour Noël. Les poches sont un peu moins complexes. Sur la version de ma mère, il y une poche appliquée fermée par un scratch sur l’extérieur que je trouve bien pratique.

J’ai pris deux libertés (seulement) par rapport au tuto de Karo’Line. J’ai entoilé les deux tissus. Et je n’ai pas ajouté les anses (je ne change pas souvent de sac à main, donc pas besoin de passer l’organisateur d’un sac à l’autre).

En photos

Quelques infos pratiques

  • Fournitures et investissement financier : 23,97 €

Achats dédiés :

  • Deux tissus de même collection : Crétonne Origami gris sur fond blanc et blanc sur fond gris (Mondial Tissus) – 2m (1 m chacun) à 8,99 /m : 17,98
  • Entoilage Vlieseline H200 – 1 m à 5,99 €/m : 5,99 €

Fournitures en stock :

  • Fil blanc

  • Cout réel estimé : 12 €
  • Un tiers de chacun des coupons de crétonne : 6 €
  • Toute la Vlieseline : 5,99 €
  • Et du fil

  • Dimensions : Long 22 cm x Larg 11 cm H 16 cm

À noter que je me suis plantée sur la découpe des angles. J’ai découpé 4,5 cm dans ce qui donne la largeur du sac au lieu de 4 cm. Bon clairement, au final, ça me convient, il n’aurait pas fallu que le sac soit moins large. Mais je vous donne les dimensions de mon sac fini, pas celles qu’il aurait dû avoir.

Ce sont les dimensions standards, y compris des organisateurs qu’on trouve dans le commerce. Bref, c’est adapté à la plupart des sacs.

J’y retrouve donc le défaut de tous mes organisateurs de sac : plutôt bien en largeur, mais pas assez long ! Je n’y loge pas mon boitier à lunettes et ma brosse à cheveux.
En hauteur, en revanche, bon point. Il est plus haut que ceux que j’ai essayé. Donc il maintient mieux ce qu’on met dedans.
Au niveau largeur, c’est relativement modulable puisqu’il suffit d’ajuster plus ou moins les dimensions du carré / rectangle qu’on découpe pour créer la largeur.

Je referai donc en adaptant les dimensions des coupons proposées par Karo’Line : je garderai la hauteur (44 cm et 36 cm) mais je changerai la longueur (de 32 cm à quelque chose comme 37 ou 38 cm).

  • Temps de confection : 4 grosses heures

Bon, on pourrait enlever une bonne demi-heure à ce temps de confection si je me mettais enfin en tête qu’on découpe les pièces de tissus APRÈS avoir entoilé, pas avant, histoire de ne pas avoir à faire la même découpe une deuxième fois sur les pièces déjà découpées. En plus d’être plus économique en tissu et en entoilage…

Petit retour sur l’ouvrage

Côté positif

D’abord, je suis contente de moi ! Les coutures sont propres, régulières, droites (et c’est déjà pas mal non pour une débutante ?). Les lignes de couture se rejoignent bien (pas de décalage). Je n’ai pas trop décousu. Au niveau de l’exécution, je trouve que c’est du bon travail.

Pour les coutures apparentes, celles qui forment les poches, j’ai de nouveau utilisé le double point. D’abord parce qu’il est forcément plus solide (doublé et en plus entremêlé de l’un à l’autre lors de la piqure). Ensuite, décidément, je le trouve plus joli car plus présent, tout en restant discret et sans fioriture.

Il est élégant, discret, pratique.

Et moins positif… mais pas trop négatif

Côté coïncidence des motifs, on peut mieux faire. J’ai un tissu à 90° par rapport à l’autre (le tissu gris des poches extérieur a un motif avec des lignes verticales, alors que le tissu blanc sur lequel il s’appuie a ses lignes à l’horizontale). Et c’est normal, je me suis rendue compte lors de ma découpe que j’avais attaqué un des coupons par la largeur (32 cm) et l’autre par la longueur (44 et 36…). Comme le motif est un maillage en hexagone, sur le moment ça ne m’a pas sauté aux yeux que j’en prenais un dans un sens et un dans l’autre. Et heureusement, c’est justement parce que c’est un motif hexagonal que sur la réalisation finale, ce n’est pas un problème majeur (en gros, moi je le sais et je le vois, mais bon…).

Je ne suis pas du genre à me balader avec cinquante mille trucs sur moi. Au contraire, j’essaye de m’astreindre à limiter au nécessaire sans superflu. Mais même comme ça, j’ai rempli, donc point négatif.

Qu’est-ce que je changerai ?

Pour l’organisation des poches, c’est difficile de les anticiper quand on n’a pas trop idée de l’objet final et de quoi ira où. J’ai suivi celle proposée par Karo’Line. Il m’a fallu quelques je fais / je défais pour trouver la bonne façon d’y mettre mes affaires. Je les organiserai peut-être autrment. Et une des poches mériterait une attache pour rendre son contenu plus discret (si si, on a toutes – tous une ou deux trucs qu’on préfère ne pas trop dévoiler).

J’ai entoilé les deux tissus avec de la Vlieseline légère. À refaire, je n’entoilerai pas le tissu des poches (les petits coupons). En revanche, j’entoilerai le corps du sac (les 2 grands coupons) avec un entoilage un peu plus rigide.

Mes vacances se terminent sur ce projet. Avec un déménagement qui se profile dans le mois qui arrive, la couture va être au repos pendant plusieurs semaines. Ou seulement par mini-touches. Bonne cousette à vous !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.