Bavardages,  Vêtements

Me Made May 2021

Je n’avais pas participé au Me Made May l’année dernière. Objectivement je cousais des vêtements depuis moins d’un an, il était évident que je n’avais pas de quoi tenir le challenge : porter au moins une pièce « faite main » (couture, tricot, crochet…) chaque jour de mai. En mai 2020, j’avais pile une vingtaine de pièces faite main, mais toutes saisons confondues, dont quelques unes que je ne porte finalement pas. Difficile de tenir un mois complet. Alors cette année, avec une quinzaine de pièces supplémentaires, je me suis dit que ça pouvait peut-être le faire. En route donc pour le Me Made May 2021 !

Logo Me made May 2021
Crédit image : Zoé
So, Zo, What do you know

Bon, sauf que ça c’était sans compter ce fichu mois de mai bien pourri : ni le froid de l’hiver permettant de porter les pièces bien chaudes (comme mes robes Polly), ni un joli mois de mai printanier voire estival pour sortir jupes, robes et blouses légères. Or s’il y a bien un truc qui a toujours fait défaut dans ma garde-robe, de tout temps, ce sont les pièces demi-saison. J’habite une région où ce moment dure en général assez peu, 3 / 4 semaines max en général. J’ai donc peu de pièces et je pallie juste en ajoutant un gilet pour le matin. Et là, ça fait 3 mois que ça dure… 3 mois que je tourne avec les 4 mêmes gilets, les 2 sweats…

D’accord, mais peu importe non ? Oui. C’est juste que j’ai été un peu déçue de ne pas pouvoir enfin sortir mes petites blouses d’été, et très agacée de porter sans arrêt les mêmes pièces en permanence. J’aurai aimé poster la tenue du jour chaque jour sur Instagram, petit défi personnel : ai-je désormais de quoi avoir au moins une pièce handmade par jour pour une trentaine de tenues différentes ? Non, ça c’est un échec. Tant pis, et pas grave. Mais le défi principal, c’était au moins une pièce faite main chaque jour, et ça c’est – presque – réussi !

J’ai réussi à porter au moins une pièce faite main 30 jours sur les 31.

Et – sauf pour une journée (pas eu le temps) – j’ai pris une photo pour chaque agencement différent des pièces, soit un peu moins de 20 photos.

Mon « Me made May 2021 » en photos

  • Me made May 2021 - J 281
  • Me made May 2021 - J 282
  • Me made May 2021 - J 3
  • Me made May 2021 - J 04
  • Me made May 2021 - J 285
  • Me made May 2021 - J 6
  • Me made May 2021 - J 7
  • Me made May 2021 - J 8
  • Me made May 2021 - J 10
  • Me made May 2021 - J 11
  • Me made May 2021 - J 12
  • Me made May 2021 - J 17
  • Me made May 2021 - J 18
  • Me made May 2021 - J 19
  • Me made May 2021 - J 25
  • Me made May 2021 - J 28
  • Me made May 2021 - J 30
  • Me made May 2021 - J 31

Analyse de ce que je vois de mes tenues

Je ne m’aime pas dans la tenue J5 (robe Armand Thiery et gilet Monceau – Cozy Little World). Dommage, car j’aimais beaucoup cette robe. Mais elle ne me va plus, ni en longueur ni en “rondeur”. J’ai mis cette robe dans la pile “À donner” le soir même.

Mes jupes Sister Mini, pourtant pas mini, sont encore trop mini. Pffff. Il leur manque encore au moins 5 cm (1 cm par 1 année d’âge qui passe ? 😥😪😱). Je les aime bien pourtant. Mais quand je m’assois en classe face à mes élèves, on voit le haut de mes bas… 🤬. Bon, pi… il faudrait tout de même avoir un peu de variété dans les modèles de jupes non ? En fait, j’ai aussi 3 Chardon, de Deer And Doe, mais leur forme évasée fait que sur moi ce n’est portable qu’avec un haut ajusté à la taille et léger type teeshirt. Et vu ce @#@] de mois de mai, je n’ai pas encore pu les sortir.

Heureusement que j’avais fait 3 versions différentes (3 tissus différents) du sous-pull Dressed ! ça m’a donné l’impression (illusoire !) de ne pas porter la même chose.

Je suis décidément une fan de petites blouses en tout genre 😄. Plus chaudes ou plus légères, avec fronces ou pas… Mais apparemment plutôt col V et manches longues avec bracelet de manche.

J’adore ma Sirocco. Elle a d’ailleurs fait un effet “whaou” au travail. Je n’ai jamais eu autant de compliments !

Mes sweats Andrea, à l’inverse, sont loin de faire “whaou”. Oui, c’est confort surtout. Mais je les aime. J’aime parfois aussi être à l’aise, confortable, même au travail. Et tant pis pour l’élégance… on verra demain.

Et clairement, mon “uniforme” de base, c’est une paire de jeans, foncée de préférence, avec laquelle je peux mettre ce que je veux en haut. Du streetwear à la pièce élégante, en passant par un simple teeshirt.

J’aime porter du rouge aussi non ? Du rouge, du bleu, du clair pour les hauts, pas d’imprimé sauf tout petit et léger. Et du noir ou foncé en bas.

Analyse de l’expérience Me Made May 2021 ?

Un mauvais choix de défi

Sans tomber dans le minimalisme vestimentaire, que je ne comprends pas (et dont je n’ai pas du tout envie), est-il vraiment nécessaire d’avoir 31 tenues instagramables différentes ? J’entends pas là : des assemblages de pièces uniques, avec autant de pièces différentes que de tenues ? Peut-être pas. Il y a probablement un juste milieu entre ces deux extrêmes.

C’est une de mes erreurs dans ce Me Made May 2021 : Avoir eu en tête de faire 31 photos instagramables de 31 tenues différentes. Mauvais choix de défi. Irréaliste.

Une garde-robe déséquilibrée

Une petite revue des différentes tenues montre un net déséquilibre dans les différents types de pièce de ma garde-robe, en particulier entre les hauts et les bas. Globalement, quelque soit la saison, j’ai largement plus de hauts différents que de bas.

Déséquilibre largement accentué par un petit ménage obligé dans mon dressing : D’abord, avec quelques kilos pris ces derniers mois, j’ai été obligée de mettre de côté une paire de jeans, deux jupes et deux robes. Toutes des pièces de prêt-à-porter achetées avant 2018. Mais aussi un pantalon, le Juniper de studio Calicot, mon premier cousu main, déjà un poil trop étroit quand je l’ai cousu. Ensuite, avec la succession de confinements et autres restrictions (y compris par choix personnel de ne pas fréquenter les magasins), un autre de mes jeans a rendu l’âme il y a 10 jours, les deux fesses définitivement râpées, trouées.

J’ai donc fait une partie de ce mois de mai avec une seule paire de jeans, seule pièce “bas” possible pour le temps froid et pluvieux qu’on a eu.

Et pour les hauts, j’ai peu de pièces demi-saison, mais normalement assez pour affronter l’alternance habituelle de belles journées et temps pluvieux du printemps entre les tenues chaudes hivernales et les tenues d’été. D’habitude, à cette date, j’ai déjà sorti les hauts manches courtes.

Rééquilibrage à prévoir

Sans tomber là aussi dans la couture strictement utilitaire voire utilitariste des pièces dont j’ai besoin, parce j’aime aussi coudre par envie (Cf. la combinaison Sirocco cousue sur un coup de tête en cette fin mai…), il va quand même falloir que j’ose m’attaquer à quelques projets que je diffère. Des paires de jeans en tête de liste… J’ai pourtant eu le livre “L’atelier du jeans – 1083” en cadeau de Noël. Mais en fait, c’est plutôt le choix du modèle qui me freine : taille haute obligatoire, pas de ligne skinny mais pas non plus de ligne flare ou bootcut… Mais là, soit je passe en boutique, soit je les couds. Pas le choix.

J’ai aussi besoin de quelques gilets / cardigans / vestes, à mettre en couche supplémentaire. Je voudrais refaire des Harper en particulier, mais dans un autre type de tissu que du sweat. Il faudrait que je tente la maille tricot, pour des gilets un peu plus légers et souples, ce qui me fait un peu peur, ou peut-être du jersey soft type Punta di Roma.

Hors “Me Made May”, je me suis aussi rendue compte, de façon plus générale, que je préfère les bas foncés, de couleur plutôt neutre (marine, gris foncé, noir…), qui s’accordent avec tout type de haut (quelque soit la forme, le type de pièce, la couleur…). Et en particulier, je n’arrive pas à porter une jupe autrement que noire ou vraiment foncée. J’ai un vrai problème personnel avec les collants de couleur (ou plutôt les bas puisque je ne porte pas de collants). Et je ne m’aime pas avec la jupe en couleur et des bas gris / noirs / taupe. Sauf alors à avoir un pull noir en haut. Sauf que je n’aime pas les hauts noirs ! Ok, c’est bête, d’accord. Mais c’est un constat. Et c’est un peu une des raisons d’être du Me Made May non ? Analyser sa garde-robe / S’analyser avec ses vêtements. Systématiquement les jupes d’hiver vives en couleur restent au fond du placard.

Pour finir, mon top 3 de ce Me Made May 2021 ?

Volontairement 3 tenues très différentes :

6 commentaires

  • CestNolquibricole

    Bonjour,
    J’aime votre analyse sur ce challenge, les tenues que vous portez réellement et comment.
    On a le même soucis de région ou la mi-saison est quasi inexistante d’habitude
    Je vais faire un petit tour sur vos articles

  • Laurianne

    Bravo pour ce défi réussi et pour cette analyse! Je trouve que tu t’en sors hyper bien et que tu en tires de belles conclusions. Bonne couture à toi pour les prochains projets en espérant pouvoir mettre des tenues plus estivales que ce moi de mai plus que mitigé!

    • Enge

      Merci :-). j’ai commencé à ressortir les tenues d’été, ça fait du bien (tiens, c’était du rouge vif, étrange ^^) ! De la couleur et de la légèreté.

      Je ne sais pas si je retenterai le défi en 2022. J’ai trouvé ça très stressant en fait.

  • jalyla

    Rien de tel que de se voir en photos pour remarquer illico ce qui ne va pas ou plus: à savoir le trop court qui casse la silhouette. Si tu aimes les bas foncés, il faut te coudre des hauts de couleurs gaies. Tu es jeune et jolie et c’est dommage de te cantonner à des couleurs passe partout

    • Enge

      Oui, la photo, c’est sans concession.
      Autant je ne sais pas si je vais retenter le défi, autant je crois que faire des séries de photos pour moi, régulièrement, je crois que je vais faire.

      Pour les tenues estivales, je ne manque pas de hauts colorés. Uni pour la plupart, mais vif et coloré : rouge vif (beaucoup de rouge vif ^^), bleu paon, vert d’eau… Mais beaucoup moins en tenues hiver.

      C’est gentil pour le jeune et jolie, j’apprécie :-).
      Je ne commenterai pas le jolie, mais hélas pour le “jeune”, avec mes 50 ans, je crains qu’on ne puisse plus m’attribuer le qualificatif. Et hélas, ben ça compte pour les fameuses jupes à rallonger d’un cm par année qui passe… Des jupes qui me paraissaient à la bonne longueur il y a 3 ans, me paraissent aujourd’hui non mettables… Et j’ai bien vu que sur les robes cousues l’été dernier ou cet hiver, j’ai fait l’ourlet 1 ou 2 cm plus bas que celles de l’année d’avant (ça fait partie de ce que je note systématiquement : la hauteur de l’ourlet par rapport au sol).

Envie de laisser un commentaire ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :