La lanterne de Jack, de Dreaming Tree

Il était attendu avec impatience par les amoureux des productions de SvgCuts : le nouveau site du co-fondateur. Et plus particulièrement le lancement de leurs premières collections. Dreaming Tree a ouvert ses portes à la vente cette semaine avec quelques objets magnifiques. Peu nombreux certes, c’est normal, mais vraiment superbes. Et pour célébrer ce lancement une des lanternes d’Halloween était offerte : Stingy Jack’s Halloween Lantern II .

Je me suis essayée à sa fabrication. Il me manquait le papier Vellum, j’ai pensé qu’il serait remplaçable par du simple papier opaque. Mais ça donne quand même moins bien : un petit test avec une bougie-chaud plat à l’intérieur n’a pas été très concluant (en plus j’ai utilisé du papier Bazzill Basics, donc épais). Mais je crois que je vais quand même me dispenser de ce nouvel achat, j’ai déjà encore dépensé un peu ce matin pour acheter des feuilles 12’x12″ en noir et en orange. La lanterne est grande, je ne voulais pas la réduire pour ne pas risquer de galérer avec les petites découpes, bref mes feuilles 24×32 cm n’étaient pas suffisantes (de toute façon, je n’en avais pas assez)… En plus, j’aime bien le petit côté texturé (toile) des Bazzil que j’ai choisi, ça donne plus de cachet).

Mais si vous voulez que l’éclairage interne soit visible, efficace et joli, le papier transparent est indispensable.

Lanterne de Jack (Halloween)

Malgré cette légère déception, je suis ravie de ce que cela donne. La lanterne est magnifique, une vraie décoration d’Halloween (pas juste un petit machin perdu dans un coin). Le fichier de découpe est très bien fini (pas de surcharge de poins de coupe, des lignes épurées). La conception est soignée et réfléchie : le fond et le couvercle sont tous les deux doublés afin d’assurer la solidarité, les découpes des faces aussi pour donner plus de relief, l’attache de la ficelle et le couvercle de la lanterne sont tous les deux amovibles.

Deux points négatifs à propos de la conception : Leo Kowal utilise – à raison – des leds pour l’éclairage intérieur, mais un petit support, collé au fond de la lanterne, pour une bougie chauffe-plat (vraie ou fausse, peu importe) aurait été appréciable (et bien plus sécurisée qu’une bougie se déplaçant d’un rien à l’intérieur de la lanterne). Enfin, pas très facile d’aller glisser la bouge au fond (j’ai incliné la lanterne à 90°, glissé la bougie – allumée – jusqu’au fond avant de retourner rapidement le tout sans rien renverser…). Mon mari m’a fait remarquer qu’une face amovible (comme dans les vraies) aurait été top.

J’ai hâte de fabriquer la carte de Noël que j’ai aussi achetée ! Pour l’instant je poursuis avec les décos d’Halloween (ma fille adore…).


details-techniques-v2-250w

PapiersRéglagesTechniquePatrons

papier-100w

Papier Lidl 270g noir, pour les parois de la lanterne

Bazzill Paper (230g) “raven” Bazzill papier cartonné 12 « X 12 »-Raven/toile , pour les doublages des faces de la lanterne

Bazzill Basics Paper (216g) “marmelade”, pour les parois simulant l’éclairage interne (ressemblant à Bazzill papier cartonné 12 « X 12 »-ananas Bliss/Smoothies )

reglages-100w

Papier Lidl 270g

  • Lame : 5
  • Vitesse : 1 (beaucoup de détails)
  • Épaisseur : 15
  • Double découpe

Bazzill Paper (230g)

  • Lame : 4
  • Vitesse : 1 (beaucoup de détails)
  • Épaisseur : 25

Bazzill Basics Paper (216g)

  • Lame : 4
  • Vitesse : 1 (beaucoup de détails)
  • Épaisseur : 22

techniques-100w

Découpage, assemblage, collage

Laisser un commentaire