Réalisations,  Réalisations Couture,  Vêtements

Deux chemisiers Adelise, d’Artesane

Je me suis enfin remise à l’étude des pièces d’apprentissage du livre Passez votre CAP couture avec Artesane. Je manquais de tissu pour toile d’étude, j’avais fini mon stock au début du premier confinement 2020. Le réassort a été compliqué pour tout le monde pendant quelques mois, mais j’ai réussi à refaire mon stock début 2021 (merci à ma Choupette qui a réussi à faire un saut à Ikea entre deux périodes de fermeture). Bref, pendant les vacances de février, je suis partie à l’assaut de la chemise Adelise.

La réalisation d’Adélise d’Artesane

Je suis restée fidèle à la manière de procéder choisie l’année dernière. J’ai d’abord confectionné une version test, sans variation (poignet avec fente indéchirable finie en parementure), en suivant strictement les indications de la gamme de montage. Puis, après avoir vérifié l’ajustement, j’ai enchainé avec deux versions “définitives” avec poignet avec fente indéchirable passepoilée.

Pour la première version définitive, j’ai utilisé une popeline bleu paon, de chez Stragier. Pour la seconde version, c’est le fil-à-fil travaillé sur ce modèle, de chez Stragier également. Dans les deux cas, j’ai réalisé une version unicolore, je n’étais pas tentée par la bicolore.

Si je n’ai rien touché à la gamme de montage sur la version d’apprentissage ; en revanche pour les versions définitives, j’ai pris l’habitude de changer le sens du montage d’un poignet (ou bracelet de manche, c’est le même principe). Au lieu de poser le poignet sur l’envers de la manche et de le replier vers l’endroit, je fais l’inverse. Je pars de l’endroit de la manche pour replier le poignet vers l’intérieur. Comme ça, si l’ajustement n’est pas hyper précis et le recouvrement des marges de couture pas pile poil, c’est sur l’intérieur de la manche. Et je ne finis pas avec un point invisible à la main mais par une surpiqure que je réalise sur l’extérieur du poignet.

Le chemisier Adelise en photos

Quelques infos pratiques

Chemisier Adelise version 1 – Popeline bleu paon

  • Fournitures et investissement financier : 33,39 €
  • Coupon de 1,50 de popeline bleu paon, de chez Stragier à 15,75 € / m : 23,63 € (sans les frais de port)
  • 2 boites de 8 boutons plats 2 trous 11 mm assortis (Mondial Tissus) à 1,99 € / m : 3,98 €
  • 1 bobine de fil assorti Mondial Tissu M105.051 ♦ Bleu 051 à 2,29 € (pour la couture)
  • 1 bobine de fil surpiqure Metler Poly Sheen bleu 4111 à 3,49 €

  • Cout réel estimé : environ 23 €
  • Environ 1,10 m de popeline → 17,35 €
  • 9 boutons → 2,24 €
  • Environ la moitié de la bobine de fil Mondial Tissus → 1,15 €
  • Environ un tiers de la bobine de fil pour surpiqure → 1,17 €
  • Un peu d’entoilage thermocollant H180 → environ 1 €

Papeterie et patron : non comptabilisé, je le rentre dans les frais d’apprentissage.

Chemisier Adelise version 2 – Fil-à-fil rouge cerise

  • Fournitures et investissement financier : 33,46 €
  • 1 coupon de 1,50 m de fil-à-fil rouge cerise, de chez Stragier, à 18 € / m : 27 €
    • Comme j’en ai reçu 1,90 m (fin de rouleau), cela fait baisser le coupon à 14,22 € / m.
  • 2 boites de 8 boutons plats 2 trous 11 mm assortis (Mondial Tissus) à 1,99 € / m : 3,98 €
  • 1 bobine de fil assorti Gütermann 384 à 4,99 € (pour la couture, bobine de 250 m)
  • 1 bobine de fil surpiqure Metler Poly Sheen bleu 1902 à 3,49 €

  • Cout réel estimé : environ 23 €
  • Environ 1,10 m de popeline → 16,65 €
  • 9 boutons (en fait 8 – je n’ai pas posé celui du col, mais j’en ai cassé un) → 2,24 €
  • Environ un tiers de la bobine de fil Gütermann → 1,67 €
  • Environ un tiers de la bobine de fil pour surpiqure → 1,17 €
  • Un peu d’entoilage thermocollant H180 → environ 1 €

  • Temps de confection : 2 grosses journées par chemisier
  • une demi-journée pour le relevé de patron et étudier la gamme de montage
  • 2 jours (environ 18 heures) par chemisier pour la confection

Je suis donc toujours hors délai pour l’épreuve du CAP 😁 puisqu’il n’y a que 16 heures du découpage du patron au dernier point de couture. Surtout que j’avais déjà réalisé une version de test, j’aurai dû être plus rapide.

À noter toutefois que j’ai surpiqué toutes les coutures visibles, sans exception. Ça prend un bon moment (environ 2 heures par chemisier peut-être entre la couture et les changements de fil sur la machine). De plus, les boutonnières ne sont pas comprises dans l’épreuve, et moi elles m’ont pris du temps.

Alors, verdict sur ces chemisiers Adelise ?

Le modèle est élégant, tout en étant portable partout. Il s’accommode d’une jupe ou d’un jeans. Il est cintré. Exactement ce que j’aime. Clairement c’est un modèle fait pour me plaire.

Hélas, au niveau de la coupe, il est très ajusté au niveau de la carrure dos et de l’entournure. Il n’est pas trop petit globalement (y compris pour ma poitrine généreuse) mais c’est vrai qu’il n’est pas très confortable quand il faut lever les bras (et je lève assez souvent les bras au quotidien ^^). J’ai bien regardé pour modifier la carrure dos, mais ça fait trop de modifications pour moi, je ne suis pas à l’aise avec les modifications de patrons (autre qu’un allongement). À voir à l’usage, je n’ai pas encore eu l’occasion de les porter, il n’a pas fait assez chaud.

Malgré quelques points techniques, je pense que je m’en suis bien sortie. Les lignes de couture sont bien alignées (heureusement, vu qu’elles sont mises en valeur) et il n’y a pas de défaut visible.

Bref, je suis contente de moi et ces chemisiers me plaisent !

Envie de laisser un commentaire ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :