Rangement de mes papiers scrap

Et si on parlait de la bête noire de tous les scrapeurs (ou couturiers, amateurs de pâtes polymères…) ? le rangement… et plus particulièrement le rangement des papiers scrap.

Mon espace de rangement est très réduit. Je partage la pièce avec ma moitié et Mini-Enge, et mon espace de scrap se partage avec mon espace de travail : je travaille où je scrape, ou je scrape où je travaille… Mon rangement est donc le plus optimisé et organisé possible, tout en essayant de rester agréable à l’oeil. Un vrai casse-tête quoi… Je passe un temps fou à reprendre mon organisation dès que j’ajoute un nouvel outil ou de nouveaux pads d’encre. Ces dernières semaines, j’ai revu tout mon rangement des papiers scrap : les papiers 30×30, mais aussi les papiers A4, les papiers 15×15 et les papiers A5. Avec comme trois fils rouges : pouvoir toujours garder ensemble les papiers neufs et leurs chutes, séparer au maximum types, grammages et couleurs de papiers et optimiser l’espace utilisé.

Pour les deux premiers fils rouges (papiers neufs et chutes gardés ensembles et séparation des papiers), j’ai opté pour des pochettes plastiques : une pochette par type / couleur / grammage. Et j’ai choisi ou fabriqué les pochettes selon le format des papiers et les boites de rangement.

Pour le troisième (optimisation de l’espace utilisé), j’ai écarté toutes les boites présentant des parois évasées, qui ont un écartement plus important en haut qu’en bas : quand on les accole les unes aux autres, on perd donc systématiquement l’espace entre les boites. Surtout que ce sont souvent ces mêmes boites qui ont un rebord (souvent pour clipper un couvercle, couvercle dont je n’ai pas besoin), ce qui amplifie la perte de place.

C’est adapté à mon espace, mais peut-être y trouverez-vous des idées, alors je vous embarque, en photos et en vidéos.

Le rangement des papiers 30×30

Je n’ai rien inventé, c’est Aurélie, sur FaceBook, qui nous a partagé son rangement, qu’elle tenait elle-même d’une scrapeuse youtubeuse. Merci à elles deux 🙂 .

L’idée ? Les pochettes sont des pochettes de rangement pour disques vinyls 33T, transparentes, très épaisses (150 µ) et exactement de la bonne taille (32,5 x 32,5 cm) – suffisante pour pouvoir ranger plusieurs feuilles dans une même pochette et même un kit d’un projet en cours. 150 µ, c’est impeccable pour la solidité, tout en restant assez souple pour être manipulable facilement.

On trouve ces pochettes en ligne, sur la boutique www.planetedisque.com, spécialisée en matériel pour disquaires et amateurs / collectionneurs de disques musicaux. Certes, c’est un petit budget à sortir : 17 € pour 100 pochettes, et pour ma part, les 100 pochettes ont été consommées dès la première séance de rangement, un deuxième paquet a été nécessaire. Avec les intercalaires et la boite de rangement, c’est un budget de 50 € juste pour les papiers 30×30, sans les frais de port.
À propos des frais de port : le premier palier est onéreux (10 €) mais ils sont dégressifs selon le montant d’achat, et en particulier, prendre un 2ème pack de pochette permet de passer le premier palier… Ou bien, pensez aux copines et proposez-leur de faire une commande commune afin de faire disparaitre les frais de port.

Pour les papiers unis Bazzill, j’ai étiqueté les pochettes avec le nom du papier, afin de pouvoir les distinguer et les retrouver plus facilement (je suis abonnée à une box dédiée Bazzill mensuelle, et je reçois chaque mois 6 nuances différentes, en 2 exemplaires chacune – la Box Bazzill d’Ithylia Créations, super pour se constituer un stock et découvrir toutes les collections).

Le rangement des papiers scrap A4

Pour les papiers A4, les boites de rangement sont des boites d’archivage / présentation des revues et magazines (attention, ces boites n’ont pas toutes les mêmes tailles dans le commerce, certaines sont trop petites pour être confortables à utiliser). Les pochettes sont des “pochettes à coins” transparentes, plus grandes que des pochettes documents A4 pour classeur. Cela permet de mettre plus de feuilles à l’intérieur. J’ai simplement scotché le côté ouvert. Mon premier rangement utilisait des enveloppes craft 24×32, mais avec le temps j’ai trouvé que cela s’abimait et le travail de préparation pour les rendre utilisable était important (il fallait les retailler en largeur et en hauteur, tout en laissant un angle ouvert pour la visibilité). De plus, les enveloppes craft c’est assez cher.

J’ai une boite par type de grammage : une pour les papiers à moins de 200g/m², une pour ceux au dessus de 200 g/m², et une troisième pour des vieux papiers récupérés.

Comme pour les papiers Bazzills, j’ai étiqueté les pochettes. Ce sont tous des papiers unis, essentiellement Pollen et Trophée (Clairefontaine) et Vivaldi (Canson).

Le rangement des papiers scrap 15×15 et A5

C’est celui qui m’a causé le plus de souci : pas facile de trouver LA boite qui convientt. Celle qui loge dans mes étagères, qui peut tenir l’ensemble des papiers et sans prendre trop de place. Tellement difficile que finalement je me suis décidée à la fabriquer. C’est encore la meilleure méthode pour avoir les dimensions exactes souhaitées.

Les pochettes aussi m’ont un peu tracassées. J’ai commencé par de simples pochettes A4 repliées. Mais ça finissait toujours par s’abimer (bon OK, ça m’agaçait aussi de prendre le temps de bien replier la pochette comme il faut à chaque fois que je devais prendre une chute de papier et de la scotcher pour qu’elle ne se déplie pas). J’ai essayé les enveloppes craft. Bof (pareil qu’au-dessus), les … sans rien, mais alors là vite bonjour le bazar.

Pour les papiers 15×15, j’ai donc opté pour la même solution que les papiers 30×30, avec cette fois-ci les pochettes pour 45T. Bon, c’est un peu grand (elles font 18,5 cm de côté, alors que 17 serait suffisant pour avoir de l’aisance), mais au moins je n’ai pas à tout retailler et scotcher (ou passer à la Fuse), c’est du travail en moins, pour des pochettes plus solides.

Et pour les papiers A5 (mes chouchous de chez Action), je me suis aussi prise en main : ce sont des pochettes A4, retaillées au bon format. Grâce au prêt très sympa d’une Fuse pour un autre projet, j’en ai profité cette semaine pour en plus toutes les souder, mais le Scotch c’est bien aussi.

Pas d’étiquetage pour ces papiers là : les papiers 15×15 sont tous des blocs / pads, donc j’ai la couverture ; et les papiers A5 sont exclusivement les Linen Cardstock Metalic.

Des timbres

En panne de timbres ce matin, pour des envois urgents, je savais que les horaires de la Poste chez moi ne me permettraient pas de me réapprovisionner avant au moins plusieurs jours. Je me suis décidée à utiliser le service en ligne d'achat de timbres à imprimer chez soi. Il fallait bien ensuite que je les découpe...
%d blogueurs aiment cette page :