Rangement des papiers scrap

Rangement de mes papiers scrap

Et si on parlait de la bête noire de tous les scrapeurs (ou couturiers, amateurs de pâtes polymères…) ? le rangement… et plus particulièrement le rangement des papiers scrap.

Mon espace de rangement est très réduit. Je partage la pièce avec ma moitié et Mini-Enge, et mon espace de scrap se partage avec mon espace de travail : je travaille où je scrape, ou je scrape où je travaille… Mon rangement est donc le plus optimisé et organisé possible, tout en essayant de rester agréable à l’oeil. Un vrai casse-tête quoi… Je passe un temps fou à reprendre mon organisation dès que j’ajoute un nouvel outil ou de nouveaux pads d’encre. Ces dernières semaines, j’ai revu tout mon rangement des papiers scrap : les papiers 30×30, mais aussi les papiers A4, les papiers 15×15 et les papiers A5. Avec comme trois fils rouges : pouvoir toujours garder ensemble les papiers neufs et leurs chutes, séparer au maximum types, grammages et couleurs de papiers et optimiser l’espace utilisé.

Pour les deux premiers fils rouges (papiers neufs et chutes gardés ensembles et séparation des papiers), j’ai opté pour des pochettes plastiques : une pochette par type / couleur / grammage. Et j’ai choisi ou fabriqué les pochettes selon le format des papiers et les boites de rangement.

Pour le troisième (optimisation de l’espace utilisé), j’ai écarté toutes les boites présentant des parois évasées, qui ont un écartement plus important en haut qu’en bas : quand on les accole les unes aux autres, on perd donc systématiquement l’espace entre les boites. Surtout que ce sont souvent ces mêmes boites qui ont un rebord (souvent pour clipper un couvercle, couvercle dont je n’ai pas besoin), ce qui amplifie la perte de place.

C’est adapté à mon espace, mais peut-être y trouverez-vous des idées, alors je vous embarque, en photos et en vidéos.

Le rangement des papiers 30×30

Je n’ai rien inventé, c’est Aurélie, sur FaceBook, qui nous a partagé son rangement, qu’elle tenait elle-même d’une scrapeuse youtubeuse. Merci à elles deux 🙂 .

L’idée ? Les pochettes sont des pochettes de rangement pour disques vinyls 33T, transparentes, très épaisses (150 µ) et exactement de la bonne taille (32,5 x 32,5 cm) – suffisante pour pouvoir ranger plusieurs feuilles dans une même pochette et même un kit d’un projet en cours. 150 µ, c’est impeccable pour la solidité, tout en restant assez souple pour être manipulable facilement.

On trouve ces pochettes en ligne, sur la boutique www.planetedisque.com, spécialisée en matériel pour disquaires et amateurs / collectionneurs de disques musicaux. Certes, c’est un petit budget à sortir : 17 € pour 100 pochettes, et pour ma part, les 100 pochettes ont été consommées dès la première séance de rangement, un deuxième paquet a été nécessaire. Avec les intercalaires et la boite de rangement, c’est un budget de 50 € juste pour les papiers 30×30, sans les frais de port.
À propos des frais de port : le premier palier est onéreux (10 €) mais ils sont dégressifs selon le montant d’achat, et en particulier, prendre un 2ème pack de pochette permet de passer le premier palier… Ou bien, pensez aux copines et proposez-leur de faire une commande commune afin de faire disparaitre les frais de port.

Pour les papiers unis Bazzill, j’ai étiqueté les pochettes avec le nom du papier, afin de pouvoir les distinguer et les retrouver plus facilement (je suis abonnée à une box dédiée Bazzill mensuelle, et je reçois chaque mois 6 nuances différentes, en 2 exemplaires chacune – la Box Bazzill d’Ithylia Créations, super pour se constituer un stock et découvrir toutes les collections).

Le rangement des papiers scrap A4

Pour les papiers A4, les boites de rangement sont des boites d’archivage / présentation des revues et magazines (attention, ces boites n’ont pas toutes les mêmes tailles dans le commerce, certaines sont trop petites pour être confortables à utiliser). Les pochettes sont des “pochettes à coins” transparentes, plus grandes que des pochettes documents A4 pour classeur. Cela permet de mettre plus de feuilles à l’intérieur. J’ai simplement scotché le côté ouvert. Mon premier rangement utilisait des enveloppes craft 24×32, mais avec le temps j’ai trouvé que cela s’abimait et le travail de préparation pour les rendre utilisable était important (il fallait les retailler en largeur et en hauteur, tout en laissant un angle ouvert pour la visibilité). De plus, les enveloppes craft c’est assez cher.

J’ai une boite par type de grammage : une pour les papiers à moins de 200g/m², une pour ceux au dessus de 200 g/m², et une troisième pour des vieux papiers récupérés.

Comme pour les papiers Bazzills, j’ai étiqueté les pochettes. Ce sont tous des papiers unis, essentiellement Pollen et Trophée (Clairefontaine) et Vivaldi (Canson).

Le rangement des papiers scrap 15×15 et A5

C’est celui qui m’a causé le plus de souci : pas facile de trouver LA boite qui convientt. Celle qui loge dans mes étagères, qui peut tenir l’ensemble des papiers et sans prendre trop de place. Tellement difficile que finalement je me suis décidée à la fabriquer. C’est encore la meilleure méthode pour avoir les dimensions exactes souhaitées.

Les pochettes aussi m’ont un peu tracassées. J’ai commencé par de simples pochettes A4 repliées. Mais ça finissait toujours par s’abimer (bon OK, ça m’agaçait aussi de prendre le temps de bien replier la pochette comme il faut à chaque fois que je devais prendre une chute de papier et de la scotcher pour qu’elle ne se déplie pas). J’ai essayé les enveloppes craft. Bof (pareil qu’au-dessus), les … sans rien, mais alors là vite bonjour le bazar.

Pour les papiers 15×15, j’ai donc opté pour la même solution que les papiers 30×30, avec cette fois-ci les pochettes pour 45T. Bon, c’est un peu grand (elles font 18,5 cm de côté, alors que 17 serait suffisant pour avoir de l’aisance), mais au moins je n’ai pas à tout retailler et scotcher (ou passer à la Fuse), c’est du travail en moins, pour des pochettes plus solides.

Et pour les papiers A5 (mes chouchous de chez Action), je me suis aussi prise en main : ce sont des pochettes A4, retaillées au bon format. Grâce au prêt très sympa d’une Fuse pour un autre projet, j’en ai profité cette semaine pour en plus toutes les souder, mais le Scotch c’est bien aussi.

Pas d’étiquetage pour ces papiers là : les papiers 15×15 sont tous des blocs / pads, donc j’ai la couverture ; et les papiers A5 sont exclusivement les Linen Cardstock Metalic.

Des boites dans une boite

Si comme mon mari et ma fille vous êtes amateurs de jeux de plateau pour adultes, il vous arrive d’avoir des boites de jeux avec cinquante mille jetons. Il faut trouver à les ranger efficacement mais aussi de manière pratique à utiliser. Les sachets zip, c’est efficace pour le rangement dans la boite du jeu, mais pas forcément pratique pour jouer.

Jusqu’à ce que le-dit mari tombe nez à nez avec une des boites de rangement que j’avais fabriquées à la hâte pour mon projet Patchbook. Et passe donc commande pour lui…

Me voilà donc lancée à fabriquer 2 boites de 12x12x3 cm, contenant chacune 4 mini boites (sans couvercle celles-là) de 5,7×5,7×2,8 cm. La taille des boites extérieures a bien sûr été pensée pour s’ajuster parfaitement à l’espace disponible dans la boite du jeu.

Mais cette fois-ci, contrairement aux miennes, ces boites ont été faites pour durer un peu plus, donc la boite extérieure (boite du dessous et couvercle) a été renforcée : j’ai mis des renforts à l’intérieur sur chaque côté et sur les fonds.

Autant vous faire profiter du patron 🙂 . Même si je n’ai rien inventé, puisque je me suis servie du fabuleux site Free Template Maker pour les patrons de base. J’ai ajusté les couleurs des traits et ajouter des gabarits pour les renforts.

Documents à télécharger


details-techniques-v2-250w

PapiersRéglagesAutres fournituresTechniquePatrons

reglages-100w

ClaireFontaine Pollen 210g

  • Lame : 4
  • Vitesse :
  • Épaisseur : 25

techniques-100w

Découpage ; collage

Enregistrer

Des timbres

En panne de timbres ce matin, pour des envois urgents, je savais que les horaires de la Poste chez moi ne me permettraient pas de me réapprovisionner avant au moins plusieurs jours. Je me suis décidée à utiliser le service en ligne d’achat de timbres à imprimer chez soi.

Je suis conquise !

Dans l’absolu, il faudrait bien sûr avoir chez soi un stock des planches d’étiquettes autocollantes adéquates (format 70 x 37 mm par exemple en planche A4), qu’on achète en magasin de fournitures de bureau. Mais ça, je n’ai pas.En attendant, j’ai quand même à la maison tout ce qu’il faut dans mon matériel de scrap. Petit détournement de mes feuilles A4 autocollantes (pour étiquettes et stickers), 15 secondes de découpe à la Caméo, et me voilà avec une planche de 24 timbres d’avance.

NB : les planches A4 vinyl (pour stickers extérieurs), ça fonctionne aussi, mais pour le coup, ça revient cher le timbre…

Tant qu’à faire, j’ai sauvegardé le patron de découpe, je crois que ça resservira. Autant le partager (même si ce n’est qu’un quadrillage).

Étapes préalables :

  • Se rendre sur le site de La Poste.
  • Choisir “Imprimer chez soi des timbres à tarif avantageux” sur la page d’accueil (ou bien suivre le menu Courrier et colis > Produits et services > Acheter et imprimer chez soi). Et suivre les liens jusqu’à arriver à cet écran :

imprimer_timbres

  • Cliquer sur “Imprimer vos timbres” et suivre la procédure : choisir le visuel souhaité (oui, parce qu’en plus on a le choix), déterminer le type d’affranchissement (lettre verte / lettre prioritaire / lettre suivie).
  • Sur l’écran de choix du nombre de timbres : choisir “24 timbres” (c’est le bon nombre pour remplir une planche A4, autant être efficace et économe) ; puis choisir le format “24 (70 x 37 mm)” dans le menu déroulant.
  • Continuer de suivre les écrans pour terminer la procédure d’achat (NB : il faut avoir un compte sur la Boutique La Poste pour finaliser, mais pour le coup, il resservira…).
  • À la fin de la procédure, on vous demande de télécharger puis imprimer votre planche de timbres (au format PDF), qui ressemble à ceci (oui, on peut même tester sur une planche fictive avant d’acheter !) :
decoupe_timbres_specimen
Clic pour ouvrir au format PDF.

C’est ce qu’on imprime. Et qu’on passe ensuite à la Caméo, avec le fichier de découpe suivant :

Documents à télécharger


details-techniques-v2-250w

PapiersRéglagesTechniquePatrons

reglages-100w

Planche A4 autocollantes pour étiquettes :

  • Lame : 1
  • Vitesse : 10
  • Épaisseur : 10 à 12

techniques-100w

Impression, puis découpe, mais sans passer par le Print and Cut, il y a assez de marge entre chaque timbre pour un léger décalage.

Création perso.

Pour bien débuter : les cours Découvrir la Silhouette d’Anne-Marie Hensmans Coeur de beurre

La machine n’est pas encore arrivée (ça ne saurait tarder…). Mais j’ai déjà installé le logiciel Silhouette Studio Designer Edition pour me familiariser avec, et j’ai investi dans la série de cours que propose Anne-Marie Hensmans Coeur de Beurre pour découvrir la Silhouette.

Coeur de beurre

Ces cours se présentent sous la forme de 19 vidéos de 15 à 25 minutes. Anne-Marie passe en revue les fonctionnalités principales du logiciel et accompagne nos premières découpes, au fil de la réalisation de petits projets. Je vous propose dans cet article un résumé des étapes de chaque vidéo, ainsi qu’un aperçu de mes créations dans le cadre de ces cours.

Leçon 1 : Découvrir les préférences du logiciel

Leçon 2 : Les outils de base (éditer, tracer, couper)

Étapes de la vidéo :

  • 0′ – 10’40 : Explicatif de tous les boutons de la barre d’édition (coin supérieur droit)
  • 10’40 – 12′ : Les outils zoom
  • 12′ – 18’30 : Les 4 premiers outils de traçage : la ligne, le rectangle (pour les quadrilatères aux coins perpendiculaires), le rectangle aux coins arrondis (pour les quadrilatères aux coins arrondis), l’ovale et le cercle. Pas d’explication sur les 5 outils suivants.
  • 18’30 – 20’50 : L’outil polygone. Pas d’explication sur les outils Texte et Gomme.
  • 20’50 – 23’45 : L’outil couteau

Leçon 3 : Les grilles

Étapes de la vidéo :

  • 0′ – 3’45 : faire apparaitre la grille de la feuille de transport (Outil Page design)
  • 3’45 – 11′ : l’outil Quadrillage (afficher le quadrillage, aligner les formes sur le quadrillage, couleur du quadrillage)

Leçon 4 : La bibliothèque

Étapes de la vidéo :

  • 0′ – 1’30 : présentation générale
  • 1’30 – 4’35 : Explicatif des deux premières icônes de la barre au-dessus de la bibliothèque
    • Icône pour accéder au site Silhouette Design store
    • Icône d’affichage par icônes
    • Aparté sur l’organisation des aperçus des motifs téléchargés (empan visuel)
    • Aparté sur le rangement de base de la bibliothèque par ordre alphabétique
  • 4’35 – 8’20 : Icône d’affichage par listes + les infos disponibles pour chaque motif (nom, catégorie, artiste, date de téléchargement, taille)
  • 8’20 – 16′  : La barre de recherche, le clic droit sur un motif pour accéder à ses propriétés et les modifier
  • 16′ – 18’55 : Les dossiers et sous-dossiers
  • 18’55 – 19’45 : Les polices, les papiers, « mes dessins »
  • 19’45 – 20’49 : L’icône des téléchargements en attente

Leçon 5 : Utiliser des polices de caractère

Étapes de la vidéo :

  • 0′ – 1’23 : introduction, présentation des thèmes des vidéos 5, 6 et 7
  • 1’23 – 4’15 : tuto pour télécharger et installer les polices indiquées dans le pdf lié à la leçon 5
  • 4’15 – 5’30 : utilisation d’une police sur le logiciel Silhouette (fenêtre « Style texte ») -> au préalable Anne-Marie indique qu’il faut redémarrer son ordinateur après avoir installé une police, pour qu’elle soit reconnue par le logiciel. J’ai simplement redémarrer le logiciel et les polices installées ont été reconnues.
  • 5’30 – 6’20 : Les polices de caractère proposées par le site Silhouette (allusion aux polices de Terry Bradford)
  • 6’20 – 7’06 : retrouver les polices achetées dans sa bibliothèque Silhouette

Leçon 6 : La palette de couleurs du projet

Étapes de la vidéo :

  • 0′ – 5’15 : présentation des papiers qui seront utilisés pour le cours (Clairefontaine Maya 270g  50 x 70 cm), achetés sur le site scrapmalin.com (rouge, 3 bleus, gris clair, vert mousse). Faire glisser les images de chaque papier sur le bureau.
  • 5’15 – 9’35 : création de la palette de couleurs dans Silhouette
    • Afficher le quadrillage + aligner sur le quadrillage
    • Feuille de travail au format Caméo
    • Tracer un carré de 2×2 et le dupliquer à droite (Fenêtre Répliquer)
    • Faire glisser les carrés de couleur sur la fenêtre de travail et remplir les 6 carrés (Trame couleur, pipette pour sélectionner la nuance).
    • Supprimer les contours des carrés (Fenêtre Couleur trait).
    • Désactiver le quadrillage et l’alignement sur quadrillage.
    • Faire une capture d’écran de la palette de couleurs.

Voici la palette de couleurs que j’ai créée en suivant les indications :

Leçon 6 palette de couleurs

Anne-Marie explique ensuite comment créer le trousseau de cette palette de couleurs.

  • 9’35 – 12’10 : Ouvrir le fichier DEB_lecon6_palette-couleurs.studio3 et imprimer le document sur un papier lisse. Si découpe manuelle, veiller à ce que la case « Imprimer lignes formes choisies » (fenêtre Style trait) soit cochée.
  • 12’10 –  15’08 : Création du trousseau de la palette de couleurs (coller un carré de papier à côté du carré imprimé).

Leçon 7 : La lame, la découpe test et les styles de papier

Étapes de la vidéo :

  • 0′ – 1’37 : introduction de la leçon
  • 1’37 – 3’25 : présentation du fichier test à télécharger sur le site de Bout de papier et de la fonctionnalité Découpe d’essai.
  • 3’25 – 4’40 : digression sur les types de papier
  • 4’40 – 5’50 : tester la découpe avec la forme de Bout de papier. Diminuer la forme de test pour la redimensionner en 9×4. Dégrouper la forme pour ne prendre qu’une moitié de motif.
  • 5’50 – 11’45 : découpe avec la machine (réglage de la lame et paramétrage de la fenêtre découpe du logiciel)
  • 11’45 – 13’55 : garder la mémoire des réglages de découpe dans un carnet (nom du papier, type de papier, type de teinture, grammage, réglages machine : lame, vitesse, épaisseur, simple ou double découpe + collage de la forme test)
  • 13’55 – 14’55 : déconseille les papiers Mahé (Toga), recommande les papiers Simon Says Stamp, Echo Park, mitigée sur les papiers Colorcore
  • 14’55 – 18’10 : comment ajouter un média dans la liste de matériaux (fenêtre Paramètres de découpe)

Leçon 8 : Dessinons et décorons une bannière

Étapes de la vidéo :

  • 0′ – 11’42 : créer une ancre
Ancre leçon 8
Mon ancre en suivant les instructions d’Anne-Marie
  • 11’42 – 13’22 : Enregistrement de l’ancre
  • 13’22 – 21’50 : créer des bannières
Bannières leçon 8
Mes bannières
  • 21’50 – 27’45 : créer des nuages
Nuages leçon 8
Mes nuages
  • 27’45 – : écrire des lettres avec un fond (outil Contour) + challenge = créer une bannière intégrant tous les éléments créés pendant la leçon 8 (l’ancre, les fanions, les nuages, le texte avec fond) et dans la palette des 6 couleurs imposées.

Challenge relevé, et honorablement réussi, je trouve :

Bannière challenge de la leçon 8

Leçon 9 : Couleurs, remplissages, contours…

[suite à venir]

 

Débuter avec une Silhouette Cameo

Les vidéos tutos que j’ai visionnées et revisionnées… Toutes de Anne-Marie Hensmans (Coeur-de-Beurre).

Sinon, une autre manière de faire, celle que j’ai utilisée : ouvrir la page Youtube d’Anne-Marie, lister les vidéos dans l’ordre chronologique, et visionner dans l’ordre toutes celles qui attirent l’œil.

Premiers pas en scrap, ses outils

Pour naviguer à l’intérieur des différentes pages de l’article, vous pouvez utiliser le Sommaire présent dans la barre de navigation à votre droite.

Une vidéo pour découvrir les outils de découpe nécessaires pour le scrapbooking. Cutters, crop-a-dile, fiskars… Faites vos premiers pas en scrap avec un choix judicieux d’outils.

Pas spécialement dédié à l’utilisation de la Caméo, mais cela permet d’avoir une idée de quoi parle Anne-Marie quand on visionne ses vidéos.

Une vidéo pour découvrir les différentes sortes de perforatrices existantes (enfin presque). Cette vidéo est en deux parties , il y a tellement de choses à dire !

La 2ème partie : Une vidéo pour terminer la découverte des perforatrices avec la perfo de bordure.

Une vidéo pour vous montrer mes outils de collage favoris : Tacky glue, Glossy Accent, ATG gun, colle en stylo, double-face, etc.