Un Patch Book : Bilan matériel (#19)

Maintenant que tout est fini et rangé, je peux faire un petit bilan du matériel que cela m’a demandé.

Le gros matériel

Achat de la Bind it All.
Nickel. ça ne sert pas très souvent, mais j’adore le concept.

Les fournitures pour la structure du livre

  • 2 packs complets de 32 feuilles 12″x12″ : pack Capsule “Eau-Du-Nil” et pack Capsule “Oyster Blush”, Docraft
  • environ 1/3 d’un autre pack Capsule “Eau-Du-Nil”
  • 4 reliures 1,25″ Antique Brass, Zutter (cela peut paraitre surprenant puisqu’il n’y a que 2 livres, mais j’en ai jeté 2 après avoir refait)
  • 6 pages cartonnées 12″x”12 : comme ce n’était pas les mêmes modèles (2 faisaient 2mm d’épaisseur et 2 autres seulement 1mm), j’ai triché sur un des deux livres en collant ensemble 2 feuilles. Les feuilles 2mm étaient bien mieux (modèle “Book Board”,  We R Memory keepers)

Les fournitures de travail

  • Le double face : 1 rouleau complet de 25m, largeur 3 mm et environ 2/3 d’un autre ; 1 rouleau complet de 50 m, largeur 9 mm ; la moitié environ d’un rouleau de 50m, largeur 6 mm, Lilly Pot’Colle
  • quelques feuilles A4 Pollen 210g vert d’eau et ivoire (pour doubler les découpes)
  • une feuille de bristol blanc 210g
  • un peu plus de 270 carrés mousse 3D (les petits), Action
  • 4 paires d’aimants ultra fin, Lily Pot’Colle

Les fournitures pour la décoration

  • un mini encreur Colorbox bronze métallique
  • un mini encreur Colorbox Midnight
  • un mini encreur Distress Tea-dye Tim Holtz
  • un mini encreur Versafine Onyx Black
  • le set de tampons clear “Miss Couture” de Toga
  • le set de tampons clear “Fait maison”, Artemio
  • la boite de tampons mousse “Fait main” de Aladine
  • quelques tampons isolés de certains autres sets : set “roses vintage” – Action ; “Noël” – Cultura ; “Lutins de Noël” – Artemio ; “4 saisons – Artemio” ; “Mots manuscrits” – Artemio
  • le tampon bois “Mètre couturière” de Florilège Design
  • un set de mini silhouette bois “Couture” de Artemio
  • quelques boutons en bois, thème couture (fabrication artisanale)
  • quelques embellissements bois en médium, thème couture
  • quelques embellissements bois, tags et coeurs, Cultura
  • 2 x 4 coins de livre Tim Holtz, collection Idea-Ology
  • une bonne vingtaine de mini brads Tim Holtz, collection Idea-Ology
  • pas mal de demi-perles blanches, nacrées et noires, de différentes tailles : Kezi’Art, Artemio
  • rubans Capsule Eau-du-Nil et Oyster Blush : environ la moitié des rubans, dont les deux plus larges en entier, pour fermer les livres
  • les noeuds Eau-du-Nil et Oyster Blush : un petit tiers je pense
  • du ruban petite largeur, couleur écru (une bonne longueur), La Foirefouille
  • de la ficelle double couleur, DIY de Toga

: fournitures achetées spécifiquement pour le projet

Un Patch Book

Je trouve enfin le temps de vous présenter cet album qui m'a tant occupé ces dernières semaines : un album en 2 tomes.

Un premier aperçu

 

Plus exhaustif, en vidéo

Si vous souhaitez retrouver tout le journal de la création / réalisation de ce double album, c'est par ici : Journal d'un projet.

Un Patch Book fini ! (#18)

Vendredi 17 juin 2016

Et oui, c’est avec beaucoup de plaisir que j’ai déposé hier soir les deux tomes terminés de l’ouvrage chez ma maman, après y avoir mis la touche finale mercredi après-midi : il me restait à coller les enveloppes contenant le reste des embellissements, choisir comment répartir ses embellissements, terminer la page de garde et ajouter ma petite touche perso au dos des couvertures (un tampon “100% original”, embossé à chaud – petite marque que j’ai pris l’habitude d’apposer sur les créations que j’offre).

Mon choix de départ était de coller les enveloppes toutes ensembles à la fin du tome 2, mais il a fallu que je m’adapte à un petit imprévu : les aimants de la marque Lilly Pot’Colle, achetés en avril à Version Scrap Paris, sont tellement puissants que même avec 2/3 feuilles entre eux, ils s’attirent les uns les autres, collant les pages entre elles. J’en ai donc mis deux sur chacune des 3ème de couverture (couverture arrière interne) des deux tomes. Et j’ai ainsi laissé quelques pages vides à la fin du tome 2 que ma mère pourra remplir à sa convenance (elle a déjà un nouveau patchwork en stock…).

Aucune photo / vidéo pour l’instant. D’abord j’ai gardé la primeur pour ma maman, ensuite elle avait déjà suffisamment attendue, or les prochains jours allant être très remplis, je ne pourrais pas faire de photos et encore moins de vidéo avant plusieurs jours. Mais dès que c’est fait, je viens vous poster ça…

Les photos et la vidéo sont enfin disponibles : jetez un coup d’oeil ici = Un PatchBook .

Un Patch Book : Couverture et page de garde (#17)

5 juin 2016

Une semaine après la fête des mères…
Petit bilan de la fin d’un weekend “studieux” : J’ai fini la décoration des deux couvertures, j’ai avancé sur la page de garde du tome 1 et avancé un petit peu sur les enveloppes des dernières pages.

projet-patchbook_couverture-pagegarde_pPour les deux couvertures, j’ai un peu triché puisque je m’étais avancée au cours de la semaine en réalisant les titres et sous-titres : découpes à la machine, en double exemplaire pour augmenter l’épaisseur et avoir plus de relief ; premier encrage à la Distress Tea Dye puis second encrage du pourtour à la Prima Chalk Jardin anglais. Il fallait que ça soit fait un peu à l’avance pour ne pas risquer les tâches d’encre à la manipulation.

Les embellissements bois sont des découpes en medium que j’ai déniché la semaine dernière dans mon magasin de loisirs créatifs. Ce qui tombait bien puisque je n’avais plus assez d’embellissements. Les rubans sont ceux des collections Capsule.

Pour la page de garde, j’ai repris l’ensemble des photos que j’ai assemblé en photomontage et fait développer. Cela donne 3 photos supplémentaires que j’ai disposé en cascade. Je réfléchis à l’inscription que je vais mettre sur le premier battant.

Il me reste un gros morceau : les dernières pages avec des enveloppes contenant les étiquettes et embellissements papier restants. J’ai fabriqué les enveloppes (en apparence, elles semblent tout à fait classiques, mais j’ai ajouté un petit soufflet pour que cela soit plus facile de prendre ce qu’il y a à l’intérieur), mais je ne sais pas encore du tout comment je vais les assembler sur les pages. Elles se ferment par un aimant et il ne faut pas que les aimants se gênent les uns les autres (ils sont puissants).

Finalement… un weekend de plus ne m’aura pas suffit. Même sans le contretemps professionnel, je n’aurais pas été dans les temps.

Un Patch Book : C’est relié ! (#16)

4 juin 2016

C’était la phase qui m’angoissait le plus. Celle qui ne permet aucune erreur, puisque je ne pouvais pas recommencer (les photos sont collées au double face, et les pages s’enchainent les unes avec les autres au niveau des motifs des feuilles) : le perçage des trous puis la fermeture de la reliure. Une mauvaise répartition des trous, des feuilles placées de travers dans la relieuse… et c’est le tout qui est raté.

Comme d’habitude, je n’ai pas tenu compte des paramètres proposés par Zutter (21 perforations) : cela laissait une marge d’un peu plus de 2cm en haut et en bas, et je n’arrivais pas à l’équilibrer entre les deux. Dommage, cela me plaisait bien cette marge. Je me suis finalement fixée sur 23 perforations (sur les 24 des reliures).

projet-patchbook_reliure_p

Bilan de l’opération :

  • Une erreur de perçage sur une série de 4 feuilles : j’ai placé le paquet à l’envers et donc perforé sur le haut de la page au lieu du bas lorsque j’ai fait les premiers trous de ce paquet. Je m’en sors bien, ce n’est pas tout à fait raccord avec les autres trous, mais le décalage est minimum (environ 1,5mm) et sur l’ensemble et après fermeture de la reliure, c’est invisible (on sent juste un léger frottement quand on tourne les pages, qui va s’atténuer avec le temps).
  • Une étiquette “nom” percée. Pas grave, il me suffit d’en refaire une neuve.
  • Pour les deux livres, la fermeture de la reliure est étrangement placée derrière la page avant, au lieu d’être devant la page arrière. Je m’en suis rendue compte dès le premier livre, mais je n’ai pas réussi à inverser ça dans le 2ème. C’est étrange, mais pas dramatique, et au moins les deux livres sont identiques. Erreur rectifiée : après quelques heures où cela m’a tracassé et où j’ai repassé dans ma tête tout ce qui pouvait avoir dérapé, j’ai enfin trouvé. Et heureusement, c’était réparable sans difficulté : au lieu de faire passer la couverture arrière vers l’avant lors du montage, j’ai fait passer la couverture avant vers l’arrière. J’ai juste eu à démonter et remonter. L’opération n’a pas trop abimé les spirales, mais j’ai quand même préféré prendre des neuves. Petite erreur qui me coute donc 2 spirales.

Je ne m’en sors pas mal…